31/05/2016 12:45 EDT | Actualisé 31/05/2016 12:45 EDT

Quand les objets connectés s'installent chez nous

Telus

Un frigo qui se prend pour un chef, un pot de fleurs intelligent, un bâton de hockey qui calcule nos angles de tir : les objets connectés s’immiscent de plus en plus dans notre quotidien. Leur mission ? Nous faciliter la vie! Tour d’horizon des tendances technologiques de demain.

L’ère est aux objets connectés. Parmi les dernières merveilles, on trouve un réfrigérateur qui détecte les ingrédients périmés. Doté d’un écran sur ses portières, il nous propose des vidéos pendant qu’on cuisine et suggère carrément des recettes à partir de ce qui se trouve sur ses tablettes.

Le frigo du futur sera également équipé d’une caméra reliée à notre téléphone intelligent. Reste-t-il du lait? Les enfants ont-ils terminé le jus d’orange? En parcourant les allées d’épicerie, on pourra avoir la réponse à toutes ces questions en un seul clic.

On a aussi découvert le pot de fleur Parrot Pot qui envoie des alertes lorsque les plantes commencent à manquer d’eau. Muni d’un réservoir, il peut même arroser lui-même nos végétaux.

Les objets connectés seront aussi de précieux alliés de l’environnement. Par exemple, on pourra bientôt se procurer un pommeau de douche qui change de couleur lorsqu’on a atteint une certaine consommation d’eau.

«Les maisons s’équipent de plus en plus pour faciliter notre quotidien, constate Patrick Nadeau, expert en objets connectés du centre de formation TELUS. On cherche à gagner en efficacité. Ça nous permet d’éviter de gaspiller et de gagner du temps, ce qui est précieux aujourd’hui. Les thermostats intelligents, les caméras… Ce n’est que le début et le potentiel de la technologie est immense»

Des objets populaires

L’entreprise de recherche en technologie Gartner estime que près de 25 milliards d’objets connectés seront utilisés couramment d’ici 2020. Ils devraient générer à eux seuls près de 11 billions de dollars d’ici 2025, soit un peu plus de la moitié de la valeur de l’économie américaine, selon le McKinsey Global Institute.

L’entreprise TELUS a bien senti l’intérêt grandissant de sa clientèle pour les objets connectés. Selon une nouvelle étude qu’elle a commandée, les appareils intelligents pour la maison sont sur le point de devenir aussi courants que les téléphones intelligents et les tablettes. Soixante-trois pour cent des répondants de l’étude disent qu’ils posséderont au moins un appareil intelligent pour la maison d’ici deux ans. Pour pallier à la demande, TELUS effectue en ce moment un virage technologique pour ses boutiques avec l'aide de la compagnie montréalaise iStore.

«Les gens ne viennent plus seulement dans nos boutiques pour des téléphones. Ils veulent aussi se procurer les derniers objets connectés qui ont un impact considérable et positif sur leur qualité de vie, que ce soit les systèmes d’éclairage Philips Hue, les serrures intelligentes August ou les produits Nest», poursuit M. Nadeau. «Nous avons adapté nos boutiques en ce sens. Nos clients peuvent toucher et tester plusieurs produits, du téléphone jusqu’au robot intelligent.»

Plusieurs technologies d’avant-garde sont disponibles dans les boutiques TELUS, notamment le thermostat Nest, qui se contrôle à distance grâce aux téléphones intelligents. Ainsi, avant de partir du bureau, on augmente la chaleur de quelques degrés afin de s’assurer que notre maison sera parfaitement confortable à notre retour. Le fabricant Nest propose aussi des caméras qui s’activent lorsqu’il y a des bruits inhabituels dans notre demeure. Le August Smart Lock quant à lui permet de transformer son téléphone en une clé virtuelle qui peut verrouiller et déverrouiller les portes à distances

Est-ce seulement pour les gens branchés ? M. Nadeau souligne que non. «De plus en plus, nos clients sont des mères de familles qui souhaitent gagner du temps ou des personnes âgées qui ne sont pas à l’aise avec la technologie. Nous avons des experts dans chacune de nos boutiques qui peuvent aider les clients à bien comprendre toutes les fonctionnalités de leurs nouveaux appareils pour en tirer profit au maximum. C’est personnalisé et gratuit !»