NOUVELLES
31/05/2016 16:24 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:12 EDT

MLS : les Whitecaps arrivent en Atlantique

Le club des Whitecaps de Vancouver a annoncé, lundi, une entente de développement professionnel avec les associations de soccer de Terre-Neuve-et-Labrador, de l'Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse.

Les ententes permettront aux Whitecaps de bien encadrer les joueurs des provinces en question, afin que les meilleurs espoirs puissent éventuellement accéder à une carrière professionnelle.

« Un système professionnel pour chaque étape du développement des joueurs, homme et femme. Un système qui aide le développement de leurs capacités techniques, de leurs habilités de pensées, de jouer », explique Sylvain Allaire, membre du conseil d'administration de Soccer Nouvelle-Écosse.

Les équipes canadiennes de la Ligue majeure de soccer établissent souvent ce genre de partenariat dans l'espoir d'entraîner de futurs joueurs pour leurs clubs.

« C'est vraiment excitant, parce que c'est une opportunité d'être vu par les recruteurs de la Vancouver Whitecaps et c'est une bonne opportunité pour plus de pratique », croit Ben Bruce, un joueur de l'équipe Dartmouth Football Club.

Pas de Whitecaps au Nouveau-Brunswick

Au Nouveau-Brunswick, c'est le club l'Impact de Montréal qui y est établi depuis trois ans. Mais ça ne signifie pas que les Whitecaps ne vont pas tenter de s'y établir.

« Il y a eu des discussions avec Soccer Nouveau-Brunswick, mais sans aboutir à quoi que ce soit pour l'instant », affirme le président des Whitecaps, Bob Lenarduzzi.

Contrairement au programme de l'Impact au Nouveau-Brunswick, le programme des Whitecaps inclut les filles.

Mais l'utilisation du français est parmi les avantages d'un partenariat avec le Club de l'Impact au Nouveau-Brunswick.

D'après le reportage de Paul Légère