NOUVELLES
31/05/2016 02:35 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:12 EDT

Manifestation de routiers à Varsovie contre le "protectionnisme" français et allemand

Une centaine d'entrepreneurs de transport routier polonais ont manifesté mardi devant l'ambassade de France à Varsovie contre l'introduction de salaires minimums pratiqués en France et en Allemagne pour les routiers étrangers.

"Protestation des transporteurs", "Les transporteurs de Basse-Silésie contre le protectionnisme français", annonçaient leurs banderoles qu'ils comptaient porter ensuite devant la représentation de l'UE à Varsovie, pour demander à la Commission européenne d'intervenir en leur faveur.

Deux diplomates français ont rencontré une délégation de manifestants qui leur a remis une pétition.

Les entrepreneurs polonais et ceux d'autres pays d'Europe centrale se sentent visés par la législation allemande dite MiLoG appliquée en principe depuis le 1er janvier 2015 et la loi Macron qui entrera en vigueur en France le 1er juillet. Imposant le salaire minimum aux camionneurs des autres pays européens traversant leur territoire, ces dispositions augmentent leurs coûts et donc réduisent leur compétitivité.

"L'action du gouvernement français correspond à la définition du protectionnisme, elle crée des barrières administratives", a dit à l'AFP une porte-parole de la fédération des routiers polonais ZMPD, Anna Wrona.

"La Russie a fait la même chose et maintenant la France et l'Allemagne copient les méthodes russes", a-t-elle ajouté.

Selon ZMPD, des actions similaires devaient être organisées dans une dizaine de pays, essentiellement les anciennes démocraties populaires d'Europe de l'Est, mais aussi en Espagne et au Portugal.

Les routiers polonais sont leaders en Europe des transports longue distance, avec 24% du marché. Ils se spécialisent notamment dans le fret entre les pays de l'ancienne UE et la Russie.

Quelque 30.000 sociétés polonaises qui disposent au total de 170.000 véhicules risquent d'être touchées par les nouvelles dispositions, selon la Fédération des entreprises de transport.

via/bo/ros