NOUVELLES
31/05/2016 08:41 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:12 EDT

Les grandes dates du Sahara occidental

Dates-clés du Sahara occidental, une ancienne colonie espagnole annexée par le Maroc en 1975.

Rabat propose depuis 2007 une large autonomie sous sa souveraineté pour ce vaste territoire d'un demi-million d'habitants, mais les indépendantistes du Polisario, soutenus par Alger, réclament un référendum d'autodétermination. Les efforts de médiation de l'ONU sont dans l'impasse.

= 1975

- 16 oct: la Cour internationale de justice (CIJ) de la Haye reconnaît l'existence de liens pendant la colonisation entre le Sahara occidental, le Maroc et la Mauritanie, mais les jugent insuffisants. Elle se prononce pour l'autodétermination de la population du territoire.

- 6 nov: 350.000 Marocains entreprennent, à l'appel du roi Hassan II, une "Marche verte" pour marquer "l'appartenance" du territoire au Maroc.

- 14 nov: signature à Madrid d'un accord mettant fin à la colonisation espagnole. L'Espagne cède au Maroc le nord et le centre du territoire. Le sud revient à la Mauritanie.

= 1976

- 27 fév: le Front Polisario, fondé trois ans plus tôt, proclame la "République arabe sahraouie démocratique" (RASD).

= 1979

- 5 août: la Mauritanie signe un accord de paix avec le Polisario, renonçant au sud du Sahara occidental. Les forces marocaines s'y déploient.

A partir de 1980, la guerre tourne à l'avantage du Maroc, grâce à sa stratégie des "murs" de défense édifiés contre les incursions du Polisario, soutenu par la Libye et l'Algérie.

= 1984

- 12 nov: le Maroc quitte l'Organisation de l'unité africaine (OUA devenue Union africaine), après l'admission de la RASD.

= 1991

- 6 sept: après 16 ans de guerre, un cessez-le-feu entre en vigueur sous la surveillance d'une Mission de l'ONU (Minurso) également chargée d'organiser un référendum.

En 2002, le roi Mohammed VI juge "obsolète" et "inapplicable" tout projet de référendum d'autodétermination.

= 2003

- 31 juil: l'ONU appuie le plan de l'ex-secrétaire d'Etat américain James Baker prévoyant un référendum d'autodétermination après cinq ans d'autonomie. Accepté par Alger et le Polisario, il est rejeté par Rabat qui évoque un statut d'autonomie, mais dans le cadre de la souveraineté marocaine déclarée "non négociable".

= 2007

- 11 avr: Rabat présente à l'ONU un plan de "large autonomie" sous souveraineté marocaine. Rejet du Polisario qui réaffirme "le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination".

En juin, début d'une série de pourparlers sous l'égide de l'ONU entre le Maroc et le Polisario à Manhasset, près de New York. Ils se sont solderont invariablement par un échec.

= 2009

- Novembre-décembre: la militante sahraouie des droits de l'Homme Aminatou Haidar observe aux Canaries (Espagne) une grève de la faim de 32 jours à retentissement mondial pour protester contre son expulsion par les autorités marocaines. Elle est finalement autorisée à rentrer à Laâyoune, la plus grande ville du territoire.

= 2010

- 8 novembre: les forces de l'ordre marocaines interviennent à Gdim Izik pour démanteler un campement de milliers de sahraouis protestant contre les conditions de vie. Cette intervention dégénère en une émeute à Laâyoune, où des administrations et commerces sont incendiés. Onze membres des forces de l'ordre sont tués et plusieurs dizaines blessés.

= 2012

- Mai: le Maroc retire un temps sa "confiance" à Christopher Ross, l'envoyé spécial du secrétaire général Ban Ki-moon, l'accusant de "partialité".

= 2013

- 17 février: un groupe de 25 Sahraouis est condamné par une cour militaire de Rabat à des peines allant de deux ans de prison à la réclusion à perpétuité pour le meurtre des 11 membres des forces de l'ordre marocaines en 2010 à Gdim Izik.

= 2016

- 8 mars: crise diplomatique entre le Maroc et Ban Ki-moon, accusé d'avoir commis des "dérapages" lors d'un déplacement dans un camp de réfugiés sahraouis en Algérie. Rabat dénonce notamment l'utilisation du mot "occupation" par M. Ban pour décrire le statut du Sahara occidental.

Le 13, des centaines de milliers de manifestants se rassemblent à Rabat pour protester contre "le manque de neutralité" de M. Ban. Le 16, le Maroc annonce une "réduction significative" de sa participation à la Minurso et expulse la quasi-totalité des experts civils expatriés de la Mission.

- 31 mai: décès du leader historique du Polisario, Mohamed Abdelaziz, à l'age de 69 ans.

acm-bur/feb