NOUVELLES
31/05/2016 09:47 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:12 EDT

Le cardinal de Naples préside une journée de prière contre la Camorra

Le cardinal-archevêque de Naples a présidé mardi une journée de jeûne et de prière pour dire "non, assez" aux activités criminelles de la Camorra, la mafia napolitaine.

Vers 18H00 (16H00 GMT), un cortège de plusieurs milliers de fidèles, à la suite du cardinal Crescenzio Sepe portant une croix, a marché vers la cathédrale. Toutes les églises de la ville avaient été fermées.

Le cardinal avait adressé mi-mai une lettre au diocèse et à la ville, une des plus catholiques d'Italie. Il avait annoncé que la journée du 31 mai serait l'occasion de dire "non, assez" aux clans de la Camorra qui prospèrent dans diverses activités illégales et recrutent notamment parmi la jeunesse au chômage.

Dans une interview à la chaîne catholique Tg2000, le cardinal a jugé mardi que "l'Eglise ne (pouvait) demeurer les yeux fermés" et devait "lancer un appel à la conversion" aux camorristes: "déposez les armes, ainsi vous sauverez vos vies et redonnerez dignité à une cité qui n'a pas besoin de mort mais de vie".

Les mafieux organisent parfois des processions religieuses ou sont des bienfaiteurs de l'Eglise catholique. Des fonds de la mafia ont transité dans la banque du Vatican, l'IOR, et des investissements douteux dans le patrimoine immobilier du Vatican font l'objet d'enquêtes.

Mais des catholiques s'engagent également dans des associations anti-mafia. Plusieurs prêtres ont payé de leur vie leur engagement.

Depuis son élection en 2013, François a dénoncé le "pouvoir ensanglanté" des mafieux qu'il a excommuniés. Le pape argentin a soutenu des associations anti-mafia et tancé les "bienfaiteurs" de l'Eglise qui "mettent la main à la poche", mais "avec l'autre main, volent: l'Etat, les pauvres".

jlv/ob/fjb