NOUVELLES
31/05/2016 07:18 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:12 EDT

L'homme qui a attaqué des soldats à Toronto est accusé de terrorisme par la GRC

L'homme accusé d'avoir attaqué des soldats dans un centre de recrutement des Forces canadiennes en mars dernier à Toronto fait désormais face à des accusations liées au terrorisme.

Ces neuf accusations supplémentaires ont été portées contre Ayanle Hassan Ali par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) pour cette attaque au couteau qui a blessé légèrement deux soldats.

Le dépôt d'accusations découle d'une enquête criminelle relative à la sécurité nationale, menée par l'Équipe intégrée de la sécurité nationale (EISN).

L'homme de 27 ans est accusé de trois chefs de tentative de meurtre, de deux chefs pour voies de fait causant des lésions corporelles, de trois chefs pour agression armée, et d'un chef pour port d'arme dans un dessein dangereux pour le public au profit d'un groupe terroriste, a fait savoir la GRC par communiqué, mardi.

Ces accusations s'ajoutent à celles déposées par le Service de police de Toronto en mars, précise la GRC.

La police avait déclaré que Ayanle Hassan Ali avait dit avoir perpétré l'attaque parce qu'Allah lui avait dit de le faire.

L'homme a grandi à Montréal et aurait apparemment déménagé à Toronto il y a cinq ans.