NOUVELLES
31/05/2016 05:51 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:12 EDT

Koweït: trois membres de la famille régnante condamnés à la prison pour insulte de juges

Un tribunal koweïtien a condamné trois membres de la famille régnante des Al-Sabah et quatre autres personnes à diverses peines de prison pour insulte à des juges sur Internet.

Selon l'énoncé du jugement, dont l'AFP a obtenu une copie mardi, le tribunal a acquitté les prévenus de toute accusation d'insulte à l'émir.

Dans son jugement rendu public lundi, le tribunal a condamné trois membres de la famille Al-Sabah et deux autres personnes à cinq ans de prison chacun, une sixième personne à un an de prison et une septième à dix ans de prison par contumace.

Cheikh Adhbi al-Fahad Al-Sabah, ancien chef de la police politique, figure parmi les condamnés.

Cheikh Adhbi, un neveu de l'émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah, est le frère de cheikh Ahmed al-Fahd Al-Sabah, membre du Comité exécutif de la Fifa et président du Conseil olympique d'Asie.

Les condamnés font partie d'un groupe de 13 personnes accusées d'avoir utilisé Twitter et la messagerie WhatsApp pour insulter des juges et publier de fausses informations accusant ces juges d'avoir accepté des pots-de-vin.

Si les comptes Twitter sont publics, la messagerie WhatsApp est en théorie privée. Le 5 avril, WhatsApp, filiale du groupe américain Facebook, a annoncé le chiffrement de bout en bout des messages afin que personne, "à l'exception du destinataire et de l'émetteur ne puisse entrer" dans les messages échangés.

L'un des autres condamnés est cheikh Khalifa Ali Al-Sabah, rédacteur en chef du quotidien Al-Watan et de la télévision de même nom qui ont été fermés par les autorités pour violation des la réglementation sur les médias. Une décision qui a été validée ensuite par le justice.

Les six autres accusés ont été acquittés et les condamnés, laissés en liberté, ont la possibilité d'interjeter appel.

oh/mh/tm/iw