NOUVELLES
31/05/2016 01:12 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:12 EDT

Inde: un important incendie dans un dépôt de munitions de l'armée tue 17 personnes

Un impressionnant incendie dans l'un des plus grands dépôts de munitions de l'armée de l'Inde a fait mardi au moins 17 morts et 19 blessés, les images des télévisions montrant d'importantes flammes illuminant la nuit.

L'incendie s'est déclaré dans un dépôt placé sous haute sécurité où sont stockées des tonnes d'armes et de munitions près de la ville de Nagpur, dans le centre de l'Inde.

"Dix-sept personnes sont mortes. Dix-neuf sont blessées mais hors de danger", a dit à l'AFP Smita Patil, responsable de la police du district de Wardha présent sur les lieux.

"L'opération est en cours et le feu est maîtrisé", a-t-il ajouté.

Des milliers de familles vivant dans les villages voisins ont été évacuées des environs de Pulgaon, dans l'Etat du Maharashtra, par crainte d'explosions consécutives au sinistre.

Selon l'agence Press Trust of India, deux officiers figurent parmi les 17 militaires tués et une enquête a été ouverte sur les causes du drame. Les 15 autres morts sont des membres du Defence Security Corps, chargé d'assurer la sécurité des sites de défense.

L'histoire de l'armée indienne est émaillée d'incendies et autres catastrophes imputées à des défaillances de sécurité. Dernier accident en date, un incendie avait tué deux officiers dans un sous-marin au large de Bombay en 2014.

Moins d'un an plus tôt en août 2013, 18 militaires avaient trouvé la mort dans l'explosion suivie d'un incendie d'un autre sous-marin amarré à Bombay qui avait ensuite coulé.

- 'Incident malheureux' -

A Pulgaon, les pompiers, avec l'aide de 10 camions, ont travaillé toute la nuit pour circonscrire le sinistre, a indiqué Ramesh Barde, un responsable des services incendie de Nagpur, à l'AFP.

"L'incendie s'est déclaré à 01H30 et les camions de pompiers sont arrivés avant 02H30", a-t-il dit. "Le feu était maitrisé vers 06H15. La situation est sous contrôle", a ajouté le responsable présent sur les lieux.

Ce dépôt fournit des munitions à l'armée de Terre, de l'Air et à la Marine, selon le colonel Danveer Singh, éditeur du magazine Indian Defence Review. Il est tellement grand que des trains sont utilisés sur plusieurs kilomètres du site pour transporter les munitions, a expliqué un expert de défense, Sandeep Bhalla, à la chaine NDTV.

Le Premier ministre Narendra Modi a dit sur Twitter "être peiné par la perte de ces vies", ajoutant que "ses pensées vont aux familles endeuillées". Le chef de l'exécutif de l'Etat du Maharashtra, Devendra Fadnavis, a regretté "cette grande perte de vies et de biens".

"C'est un incident malheureux. Nombre de nos hommes ont été tués dans cet incendie", a-t-il dit aux journalistes.

En 2007, au Cachemire, un incendie avait détruit un dépôt de munitions et déclenché l'explosion d'obus d'artillerie et d'obus de mortier qui s'étaient abattu sur les villages environnants. La catastrophe avait tué au moins 17 personnes et fait une vingtaine de blessés.

Un feu avait aussi dévasté l'un des plus grands dépôts de l'armée en 2010 à Calcutta, détruisant 150 tonnes de munitions et d'explosifs. Personne n'avait été tué.

Le ministre indien de la Défense, Manohar Parrikar, doit se rendre sur les lieux de l'incendie, situé à environ 700 km à l'est de Bombay.

vm-pdh/tha/ef/rap