NOUVELLES
31/05/2016 04:00 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:12 EDT

Des frappes aériennes font 23 morts en Syrie

BEYROUTH — Des frappes aériennes survenues pendant la nuit ont fait au moins 23 morts à Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie.

Des dizaines d'autres personnes ont été blessées et des victimes seraient prisonnières des décombres de leurs maisons.

Les bombardements se sont produits près de deux hôpitaux et d'une mosquée.

Au moins sept enfants auraient été tués, selon l'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres. L'Observatoire prétend que les frappes sont l'oeuvre de l'armée russe, ce que Moscou nie formellement.

Plusieurs groupes militants — dont la branche syrienne d'Al-Qaïda, le Front al-Nosra — sont implantés à Idlib.

Les Centres de coordination locaux prétendent de leur côté que les deux hôpitaux ont été endommagés par les frappes, qui auraient fait 50 morts et plus de 200 blessés.

L'Observatoire recense une dizaine de frappes près de l'hôpital national, des jardins publics Al-Jalaa et d'autres quartiers d'Idlib.