NOUVELLES
31/05/2016 06:05 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:12 EDT

Crise du lait: l'UE se donne jusqu'à juin pour évaluer ses mesures

Les 28 ministres de l'Agriculture de l'UE, réunis mardi à Amsterdam, se sont donné jusqu'en juin pour évaluer l'efficacité des mesures destinées à redynamiser le marché du lait, affecté par une surproduction persistante.

"Nous allons faire le point sur la situation à la fin du mois de juin pour voir si les mesures fonctionnent. Si ce n'est pas le cas, nous verrons comment nous pouvons les améliorer", a observé le commissaire européen à l'Agriculture Phil Hogan, lors d'une conférence de presse, après deux journées de réunion informelle des ministres aux Pays-Bas.

"Il n'y a pas toujours besoin d'argent pour améliorer la situation", a-t-il souligné, après avoir rappelé que Bruxelles avait pris 23 mesures depuis septembre pour soutenir les marchés agricoles en crise.

Mais malgré l'annonce mi-mars de la mise en oeuvre d'une réglementation permettant aux producteurs de lait de déroger aux règles de la concurrence et de limiter temporairement leur production, de façon concertée (dit article 222), la production de lait continue d'augmenter dans l'UE.

"La production aujourd'hui dépasse largement l'offre, en 6 mois on aura atteint le doublement du plafond qu'on avait prévu au début de l'année", a regretté le ministre français Stéphane Le Foll à son arrivée mardi à Amsterdam.

La ministre slovaque Gabriela Matecna, lors de la visite lundi d'une ferme laitière dans la région d'Eindhoven, a pointé du doigt l'augmentation de la production dans certains Etats membres, en particulier les Pays-Bas et l'Irlande.

Le ministre de l'Agriculture irlandais Michael Creed a défendu son pays en soulignant que sa production ne représentait que 4% de celle de l'UE.

mla/cds/lpt