NOUVELLES
31/05/2016 09:13 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:12 EDT

Congo: une coalition d'opposants appelle au "dialogue" sous l'égide de la communauté internationale

L'une des principales plateformes d'opposition au président congolais Denis Sassou Nguesso a appelé mardi à l'organisation d'un "dialogue inclusif" sous l'égide de la communauté internationale, pour juguler la crise née de la présidentielle du 20 mars.

"Nous connaissions déjà une crise multidimensionnelle. A cette crise s'est ajoutée une crise post-électorale", a déclaré à la presse Clément Miérassa, un des responsables du Front républicain pour le respect de l'ordre constitutionnel et l'alternance démocratique (Frocad).

"L'unique issue de sortie de crise est la tenue d'un dialogue inclusif sous l'égide de la communauté internationale", a-t-il ajouté.

La coalition d'opposants conditionne la tenue de ce dialogue par la libération de certains de ses membres "qui ont été arrêtés et sont détenus arbitrairement" ainsi que "la levée de la mesure d'assignation à résidence de certains candidats à la présidentielle" du 20 mars.

Selon le texte, la proposition du Frocad vise à "trouver une issue pacifique" à la crise et invite "la communauté nationale et internationale à appuyer ses efforts en vue d'apaiser le climat politique et social".

Initialement prévu en juillet le scrutin présidentiel a été ramené au 20 mars par M. Sassou Nguesso qui l'a remporté dès le premier tour avec plus de 60% des voix selon les résultats officiels, qualifiés de "forfaitures" par cinq candidats d'opposition.

Né en 1943, M. Sassou Nguesso, cumule plus de 32 ans de pouvoir.

Str/bmb/spb