NOUVELLES
31/05/2016 15:02 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:12 EDT

Brésil : le président de la banque Bradesco inculpé pour fraude fiscale (presse)

La police brésilienne a inculpé le président de Bradesco, la deuxième banque privée du pays, dans le cadre d'une enquête sur une vaste fraude fiscale visant à éviter le paiement d'amendes du Trésor Public, a indiqué mardi la presse locale.

Le parquet doit maintenant "solliciter de nouvelles informations avant de décider de poursuivre ou non devant la justice le président de la banque pour corruption", précise le quotidien Folha de S. Paulo à propos du banquier Luiz Trabuco.

Neuf autres personnes ont été inculpées avec M. Trabuco pour corruption passive et active, trafic d'influence et blanchiment d'argent.

Les enquêteurs soupçonnent l'établissement Bradesco d'avoir passé un contrat avec un cabinet d'avocats pour corrompre les membres du Conseil de ressources fiscales (CARF) en charge du règlement des conflits avec les impôts, dans le but "d'éviter ou d'atténuer les amendes", selon Folha.

Le service de presse du parquet a déclaré à l'AFP que les procureurs analyseront les documents "que la police a trouvé", sans donner toutefois le nom des accusés.

De son côté, la banque a nié avoir commis un délit.

"Bradesco indique qu'elle n'a pas embauché les services du groupe d'experts qui font l'objet de l'enquête. Le président de la banque, Luiz Carlos Trabuco Cappi, n'a participé à aucune réunion avec le groupe en question", selon un communiqué.

Cette affaire s'inscrit dans l'opération des "Zelotes" (fausse jalousie), un système sophistiqué de fraude fiscale dont le préjudice pour le Trésor Public brésilien est évalué à 4 milliards de dollars.

nr-dw/cdo/tup/tll

BANCO BRADESCO