POLITIQUE
30/05/2016 12:19 EDT

Pensionnats autochtones: «Je m'excuse pour le silence de la province» - Kathleen Wynne

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, présente des excuses officielles de la part du gouvernement de l'Ontario à la Commission de vérité et réconciliation. Elle annonce également un investissement de 250 millions de dollars pour les communautés autochtones.

Dans son allocution, la première ministre promet d'être partenaire des peuples autochtones de la province dans cette voie vers la réconciliation.

Elle affirme notamment qu'« en dépit de la promesse des premiers traités et des partenariats respectueux qu'ils établissent entre nations [les Autochtones] deviennent la cible de politiques colonialistes conçues pour les exploiter, les assimiler et les anéantir ».

Elle poursuit en disant que ces politiques « ancrées dans le racisme, la violence et la duperie [...] se montrent d'une efficacité dévastatrice, privant des communautés entières de leurs pouvoirs et de leurs droits ».

La première ministre s'est également excusée au nom de son gouvernement et des élus.

«Je m'excuse pour le silence de la province face aux abus et aux décès dans les pensionnats.»

- Kathleen Wynne

Six ans de témoignages

En décembre dernier, la commission avait présenté son rapport final après avoir recueilli pendant six ans les témoignages sur les sévices subis par les anciens élèves des pensionnats autochtones. Plus de 6000 femmes et hommes autochtones ont raconté leurs histoires devant la Commission.

Le rapport, de 3700 pages, soulignait qu'au moins 3200 enfants autochtones qui ont été placés en pensionnats ne sont jamais retournés dans leurs communautés.

La Commission concluait que les pensionnats autochtones étaient un outil central d'un génocide culturel des premiers peuples du Canada

Le rapport soutenait aussi que seul un réengagement important de l'État pour leur permettre un accès à l'égalité des chances pouvait ouvrir la voie à une véritable réconciliation.

Enseignement dans les classes

En février, l'Ontario a annoncé qu'elle allait introduire une formation obligatoire sur le racisme et la culture autochtone pour tous les employés du secteur public.

L'histoire des pensionnats autochtones, la colonisation et les différents traités devraient également faire partie de l'enseignement dans les écoles de la province, prévoit le gouvernement provincial.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Des femmes autochtones portées disparues au Canada Voyez les images