NOUVELLES
30/05/2016 06:12 EDT

Naomi Klein blâme les changements climatiques pour Fort McMurray

Les Albertains semblent parfois déconnectés de la communauté internationale des scientifiques à cause de leur réticence à lier les feux de Fort McMurray aux changements climatiques, a affirmé Naomi Klein lors d’une conférence à Calgary dimanche.

« C’est encore quelque chose de controversé à dire en Alberta. Le monde pense que c’est un manque de compassion, que c’est impoli de faire un lien avec les changements climatiques, et je veux juste dire que même si c’est difficile, on doit le dire », a annoncé Klein à l’évènement «Congress 2016», une conférence annuelle tenue cette année à l’Université de Calgary.

Les feux de forêt au nord de l’Alberta ont détruit des milliers d’édifices et forcé plus de 88 000 personnes à quitter leur maison.

Des experts ont dit qu’il pourrait y avoir de multiples et complexes causes derrière les feux, dont notamment le phénomène météorologique El Niño.

« Les changements climatiques sont peu probables pour expliquer le moment spécifique de cet évènement qui va d’avril à mai. À l’inverse, les variables naturelles associées avec El Niño sont plus susceptibles d’augmenter les conditions de sècheresse qui seraient à l’origine du feu extrême qu’on a vu au Canada», a écrit le climatologue Paul Roundy dans un blogue sur les feux de forêt.

Mais Klein a dit à son public, « Oui, c’est El Niño, mais c’est El Niño suralimenté avec les changements climatiques. C’est pourquoi les records de température ont été battus partout à travers le monde. »

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post Alberta a été traduit de l’anglais.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Feux de forêt à Fort McMurray (mai 2016) Voyez les images