NOUVELLES
29/05/2016 06:17 EDT | Actualisé 29/05/2016 07:20 EDT

Onze personnes tuées par un groupe armé dans l'ouest du Venezuela

Nacho Doce / Reuters
Opposition supporters are silhouetted through a Venezuelan flag during a campaign rally with candidates for the National Assembly from the Venezuelan coalition of opposition parties (MUD) in Caracas December 3, 2015. Polarized Venezuela heads to the polls this weekend with a punishing recession forecast to rock the ruling Socialists and propel an optimistic opposition to its first legislative majority in 16 years. REUTERS/Nacho Doce

Onze personnes, dont un Colombien et trois adolescents, ont été assassinées par un escadron armé dans l'ouest andin du Venezuela, a annoncé dimanche le parquet général.

"Les victimes se trouvaient chez elles" samedi à l'aube "quand elles ont vu débarquer plusieurs hommes armés qui les ont obligées à sortir dans la cour où ils leur ont tiré dessus", a indiqué le parquet général dans son communiqué, ajoutant que les meurtriers avaient "fui en voiture et à moto".

Les huit adultes tués, tous des hommes, avaient entre 18 et 76 ans, tandis que les trois adolescents avaient 15, 16 et 17 ans, selon la même source. Le Colombien, âgé de 76 ans, a été identifié comme Alberto Diaz Patino.

Deux procureurs ont été chargés de l'enquête.

Début mars, un groupe armé avait assassiné au moins 17 mineurs qui travaillaient sur un gisement aurifère ouvert depuis peu dans une localité de l'Etat de Bolivar (sud).

Le Venezuela est un des pays sans conflit armé les plus violents au monde avec 17.778 homicides enregistrés en 2015, soit une moyenne de 58,1 pour 100 000 habitants, selon le parquet. L'Observatoire vénézuélien de la violence, une organisation non gouvernementale, estime même que ce ratio attendrait 90.

La moyenne mondiale est inférieure à 9.