NOUVELLES
28/05/2016 09:55 EDT | Actualisé 29/05/2017 01:12 EDT

Tour d'Italie - 20e étape: déclarations

Vincenzo Nibali (ITA/Astana), maillot rose: "Prendre le maillot rose à l'avant-dernière étape, c'est incroyable ! Je suis vraiment heureux. Toute l'équipe a été super, je devrais faire un monument à Michele Scarponi. Je ne croyais pas que ce serait possible mais nous avons eu un jeu d'équipe exceptionnel. Hier (vendredi), j'ai compris que je me sentais bien en altitude, au-delà de 1800-1900 mètres, j'avais confiance pour aujourd'hui. Le point-clé a été la Lombarde: Fuglsang et Scarponi ont forcé l'allure après les 6 premiers kilomètres. Je savais que les 5 derniers kilomètres étaient très durs. J'étais informé des écarts par rapport au maillot rose. L'aide de Kangert a été précieuse. J'ai su seulement à l'arrivée que c'était gagné, quand le speaker a égrené les secondes. Ce Giro a été très difficile, douloureux. Je savais au départ que ce ne serait pas simple, j'étais le point de repère de la course. J'ai essayé de prendre les choses en main mais il m'a fallu interpréter la course sur un autre mode. La pire journée ? le contre-la-montre en côte. Mais je savais que la dernière semaine, avec les grandes ascensions qui me conviennent mieux que les montées courtes, pouvait m'être favorable. Tout peut se passer dans un grand tour. Il ne faut pas se décourager."

Alejandro Valverde (ESP/Movistar), 3e du général: "J'ai serré le poing en franchissant la ligne. C'est comme si j'avais gagné. C'est incroyable pour moi. Être sur le podium des trois grands tours est une immense réussite dans ma carrière. Je suis très content. Nibali ? on savait qu'il était fort et que son attaque pouvait mettre à mal Chaves. J'ai été meilleur que lui certains jours mais il m'a été supérieur d'autres fois. Sa victoire est pleinement méritée."

jm/dmk

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!