POLITIQUE
28/05/2016 06:49 EDT | Actualisé 28/05/2016 07:00 EDT

Les conservateurs ne s'opposent plus au mariage entre conjoints de même sexe

VANCOUVER — Le Parti conservateur a rayé un article de son programme qui s'opposait au mariage entre conjoints de même sexe, samedi, à la suite d'un débat animé sur le sujet.

La majorité des 2000 délégués conservateurs ont adopté une motion qui élimine de la constitution de leur parti la définition du mariage comme étant entre une femme et un homme.

Des associations de circonscriptions en Alberta et en Ontario s'étaient unies pour proposer le changement, affirmant que la formulation était dépassée et que cela ne correspondait plus à l'opinion du grand public canadien.

Le Parti conservateur est une formation "ouverte" pouvant surmonter toute division possiblement créée par un vote sur l'abrogation d'un article de son programme concernant le mariage gai, ont assuré des députés conservateurs, samedi.

Or, certains conservateurs s'étaient dits contre l'idée, car l'opposition au mariage gai était une valeur importante pour eux et ils croyaient donc que cet article devait demeurer dans le programme du parti.

Le vote a suscité un débat de deux jours et demi au congrès du Parti conservateur du Canada à Vancouver.

Le député Erin O'Toole a reconnu que certaines discussions avaient été difficiles et que les membres du parti avaient quelques frustrations par rapport à la campagne électorale de 2015, mais que la formation était sortie plus forte de ces épreuves.

La nécessité pour le parti d'afficher un front uni en prévision du scrutin de 2019 a été l'un des thèmes majeurs du congrès, mais cette unité a commencé à montrer des signes de faiblesse, vendredi, durant les échanges houleux concernant le retrait d'un passage du programme de la formation définissant le mariage comme étant l'union entre une femme et un homme.

Malgré tout, le député conservateur de longue date et possible prétendant à la chefferie Jason Kenney a déclaré que ce n'était pas une grosse affaire et qu'il n'avait jamais rencontré quelqu'un tenant absolument à conserver une politique désuète ne reflétant plus les lois ou les moeurs sociales actuelles.

Mais il reste des conservateurs qui s'opposent au mariage gai. L'un d'entre eux, le député Brad Trost, a déjà annoncé que tout candidat à la direction du parti en faveur de cette modification perdrait automatiquement son vote.

M. O'Toole ne croit pas pour sa part que les partisans du conservatisme social commenceront à déserter la formation si la proposition relativement au mariage était acceptée. "Nous sommes un parti ouvert, a-t-il indiqué. Je ne pense pas que les Canadiens s'attendent à ce que leur parti politique adhère à 100 pour cent de leurs valeurs".

La direction du Parti conservateur n'est pas tenue de respecter à la lettre le programme de la formation, mais ce dernier sert souvent de point de départ pour l'élaboration des plateformes politiques.

Les délégués conservateurs se sont déjà prononcés sur d'autres changements à la constitution de leur parti, dont l'un qui ajouterait "(la) croyance en la valeur et la dignité de toute vie humaine" à l'énoncé de principes de la formation. L'un des délégués a fait valoir que cet ajout était plus ou moins une façon déguisée pour le parti de prendre position contre le suicide assisté et l'avortement, ce qui n'a pas empêché la résolution d'être adoptée par une grande majorité.

La prochaine rencontre qui réunira autant de membres conservateurs se tiendra en mai 2017, lorsque le parti élira son nouveau chef.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Parti conservateur: qui sont les candidats? Voyez les images