NOUVELLES
28/05/2016 15:17 EDT | Actualisé 29/05/2017 01:12 EDT

Ligue de diamant/Eugene: Gatlin en patron, la sensation Harrison

Justin Gatlin a marqué son territoire sur 100 m samedi lors du meeting d'Eugene, comptant pour la Ligue de diamant, tandis que sa compatriote Kendra Harrison a fait sensation avec le deuxième 100 m haies le plus rapide de l'histoire.

En l'absence du roi Usain Bolt qui n'a jamais fait le déplacement à Eugene, meeting estampillé Nike, Gatlin a dominé de bout en bout un 100 m de standing.

Le vice-champion du monde 2015 du 100 m s'est imposé en 9 sec 88/100, reléguant le Jamaïcain Asafa Powell à 6/100e (9.94) et son compatriote Tyson Gay à 10/100e (9.98), tandis que le Qatariote Femi Ogunode s'est classé 5e (10.02).

Seule petite contrariété pour Gatlin, le vent, mesuré à +2,6 m/s au moment de ce 100 m très attendu, l'a privé de la meilleure performance mondiale de l'année qui reste la propriété d'Ogunode (9.91).

"J'ai l'impression d'avoir réussi une belle course avec un départ plutôt bon, une bonne avance aux quarante mètres et un bon finish", a souligné Gatlin.

"J'ai de l'expérience maintenant, je veux être efficace à chacune de mes courses pour arriver aux JO et faire ce que j'ai à faire, c'est-à-dire ramener la médaille d'or aux Etats-Unis", a asséné l'Américain, âgé de 34 ans.

- Harrison à 3/100e de Donkova -

Gatlin est déjà passé à trois reprises sous les dix secondes (9.94 à Shanghaï et Pékin) en 2016, mais, il y a un an, il avait signé un fracassant 9 sec 74/100e pour son premier 100 m de l'année.

Bolt, son grand rival et favori pour un troisième triplé consécutif 100 m/200 m/relais à Rio, n'est pas très loin avec son 9 sec 98/100e réussi à Ostrava (République Tchèque) le 20 mai.

Mais Gatlin est serein: "Je ne cède plus à l'excitation ambiante", a-t-il balayé.

Du haut de son 1,63 m et à seulement 23 ans, Kendra Harrison est sans rivale sur 100 m haies: la hurdleuse américaine a réalisé "LA" performance de la quatrième étape de la Ligue de diamant, voire de la première partie de la saison avec son hallucinant chrono de 12 sec 24/100e.

Arrivée dans l'Oregon avec le meilleur chrono de l'année (12.36), elle a fait trembler le "vieux" record du monde de la Bulgare Yordanka Donkova (12.21) datant d'août 1988.

"Je ne m'attendais pas à réaliser un tel chrono, je ne me suis pas sentie aller très vite, j'ai juste senti que j'étais relachée", a souligné Harrison, dont le titre de gloire jusque là était sa 2e place aux Championnats des Etats-Unis 2015.

- Jebet sous les 9 minutes -

"J'ai fait une bonne saison en salle, mais je peux encore progresser sur ma pointe de vitesse", a estimé Harrison qui hésitait encore jusqu'à cet hiver entre le 100 m haies et le 400 m haies.

A un mois de leurs sélections olympiques qui auront lieu sur cette même piste du Hayward Field début juillet, les athlètes américains sont en forme à l'image de Christian Taylor qui a survolé le concours de triple saut avec ses 17,76 m, meilleure performance mondiale de l'année.

"J'avais envie d'atteindre les 18 m, mais je suis content. Mais demain, il faut repartir à l'entraînement et ne plus y penser, car les +trials+ sont au coin de la rue", a rappelé le champion olympique en titre et double champion du monde (2011, 2015).

Déjà en tête du bilan annuel du 100 m (10.80), Tori Bowie a de son côté devancé la Néerlandaise Dafne Schippers, championne du monde en titre de la spécialité, sur 200 m avec la MPMP à la clef (21.99).

Huit MPM ont été établies sur deux jours avec notamment l'époustouflant 3000 m steeple de la Bahreïnie Ruth Jebet qui est devenue, à 19 ans, la deuxième athlète de l'histoire à passer sous les neuf minutes, en 8 min 59 sec 97/100e, à un peu plus d'une seconde du record du monde de la Russe Gulnara Galkina (8 min 58 s 81/100e) datant de 2008.

jr/sk

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!