NOUVELLES
28/05/2016 02:41 EDT | Actualisé 29/05/2017 01:12 EDT

Les dockers du port de Lisbonne mettent fin à une grève de plus d'un mois

Les dockers de Lisbonne ont suspendu dans la nuit de vendredi à samedi une grève qui durait depuis le 20 avril contre le recours à une main d'oeuvre précaire, après des négociations marathon avec les opérateurs portuaires, a annoncé le ministère de la Mer dans un communiqué.

Le préavis de grève, qui courait en principe jusqu'au 16 juin, devait être définitivement levé samedi "après confirmation en assemblée plénière par les travailleurs affiliés" au principal syndicat des dockers portugais, a précisé le communiqué.

Les dockers ont notamment obtenu la limitation du recours aux travailleurs temporaires sur le port de Lisbonne ainsi que la promesse d'un nouvel accord collectif, une autre de leurs revendications, qui doit être adopté dans les 15 jours pour une durée de six ans.

Les opérateurs portuaires, qui avaient annoncé un plan social lundi, ont finalement écarté tout licenciement, selon le quotidien portugais Publico.

Les négociations entre les dockers et les opérateurs portuaires qui les emploient s'étaient accélérées vendredi sous la pression du Premier ministre Antonio Costa, qui avait exigé un accord avant la fin de la journée.

Lundi, la ministre de la Mer Ana Paula Vitorino s'était inquiétée de "la viabilité économique du port de Lisbonne, mise en cause" par la grève, et avait affirmé que "la situation ne peut plus durer".

Selon les représentants des armateurs, ceux-ci ont vu leurs cargaisons diminuer de 50% et ont accusé des pertes d'environ 300.000 euros par jour.

En décembre, un précédent mouvement de grève avait conduit deux armateurs, l'allemand Hapag-Lloyd et le danois Maersk Line, à dérouter temporairement leurs navires vers d'autres ports du pays.

ode/pt

TUI AG

ANA HOLDINGS

A.P. MOELLER-MAERSK

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!