NOUVELLES
28/05/2016 11:17 EDT | Actualisé 29/05/2017 01:12 EDT

La première ministre de l'Ontario accepte les excuses d'un élu du Wildrose

WINNIPEG — La première ministre de l'Ontario dit accepter les excuses du Wildrose, le parti de l'opposition en Alberta, tout en avançant qu'un homme aurait peut-être été traité différemment.

Kathleen Wynne se demande si un homme aurait fait face aux mêmes attaques qu'elle a subies, jeudi, d'un élu du Wildrose, alors qu'elle visitait l'Assemblée législative de la province sous l'invitation de son homologue, Rachel Notley.  

Le porte-parole en matière de finances de l'opposition albertaine, Derek Fildebrandt, a qualifié les finances ontariennes de désastreuses, dénonçant ainsi la gestion économique de Kathleen Wynne.

Plus tard, Derek Fildebrandt a semblé insulter personnellement la première ministre, qui est ouvertement homosexuelle, lorsqu'il a répondu à un commentaire écrit sur sa page Facebook et qui le félicitait d'avoir «dit la vérité sur M. Wynne ou peu importe ce qu'elle est». Le député a répliqué être «fier» de compter cet électeur dans sa circonscription.  

M. Fildebrandt a par la suite été suspendu du caucus du Wildrose, même s'il a soutenu avoir mal lu le commentaire de son partisan et qu'il n'avait pas eu l'intention d'attaquer personnellement l'orientation sexuelle de la première ministre.

«Oui, j'accepte les excuses», a dit Kathleen Wynne, samedi, lors d'un atelier sur les femmes en politique au congrès des libéraux fédéraux. «Mais vous savez, je pense qu'il s'agissait d'un intéressant amalgame. Il y a une femme première ministre en Alberta, je suis là en tant que femme, nous parlons de changements climatiques. Cette attaque, son caractère vicieux, avait une résonnance certaine. Je vais simplement dire que nous devons être vigilants à ce sujet».

Mme Wynne a reconnu qu'il existe aussi des «femmes méchantes» en politique, mais elle «présume» qu'une politicienne n'aurait pas lancé le même type d'attaque.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!