NOUVELLES
28/05/2016 03:22 EDT | Actualisé 29/05/2017 01:12 EDT

Cinq morts lors d'un concert aux Philippines: un dealer présumé arrêté

Les autorités philippines ont annoncé samedi avoir arrêté un homme soupçonné d'avoir vendu de la drogue à cinq personnes, décédées probablement d'overdose lors d'un concert à Manille.

Les autopsies de trois des cinq personnes décédées lors du concert du 21 mai ont confirmé qu'elles étaient mortes des suites de crises cardiaques, mais les toxicologues recherchent des traces de substances illégales, dont l'ecstasy.

"Prendre ces pilules avec de l'alcool (..) peut provoquer une crise cardiaque", a affirmé Joel Tuvera, chef du Bureau national des enquêtes de la lutte anti-drogue, lors d'une conférence de presse.

Les cinq victimes, dont des adolescents, se sont effondrées et sont mortes pendant le concert en plein air qui avait réuni 14.000 spectateurs venus écouter le duo de DJs belges Dimitri Vegas et Like Mike.

Parmi les morts figure un étranger de 33 ans qui pourrait être un Américain, selon la police.

Le suspect a été arrêté samedi lors d'une descente de la police, après avoir été identifié par un informateur comme figurant parmi la dizaine de personnes qui vendaient de la drogue lors du concert, a ajouté M. Tuvera.

Lors du concert, il aurait vendu à un agent infiltré cinq pilules d'ecstasy et transportait d'autres drogues, dont de la cocaïne, a-t-il encore dit. La police recherche les neuf autres suspects qui n'ont pas été identifiés.

La mort des cinq personnes intervient alors que le président élu Rodrigo Duterte s'est engagé à lutter sans merci contre la drogue.

Il a prévenu que les forces de l'ordre tueraient des dizaines de milliers de criminels pour lutter contre le trafic de drogue, problème numéro un pour de nombreux électeurs.

En une moins d'une semaine, 14 trafiquants présumés ont été abattus aux Philippines, dont 12 lors d'opérations de police et deux par des inconnus armés.

Les autorités ont assuré que les suspects avaient été tués en toute légalité, les policiers ayant riposté à des tirs lors d'opérations.

Jeudi, le président Duterte avait qualifié la mort des personnes participant au concert d'"inacceptable", affirmant que la drogue en était responsable. "C'était un cocktail mortel visant à tuer des gens", a-t-il dit.

cgm/ds/at/alc/pt

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!