NOUVELLES
28/05/2016 07:42 EDT | Actualisé 29/05/2017 01:12 EDT

Allemagne: Gabriel fustige Merkel sur le traité de libre-échange avec les USA

Le ministre allemand de l'Economie Sigmar Gabriel a fustigé la position de la chancelière Angela Merkel sur le traité de libre-échange UE-USA, dans une interview à paraître lundi illustrant à nouveau la division du gouvernement allemand sur le sujet.

Angela Merkel (CDU) "a eu tort de dire, dans l'euphorie de la visite d'Obama en Allemagne, que nous pourrions dans tous les cas clore les négociations cette année, et de le répéter maintenant", a estimé M. Gabriel, également président du parti social-démocrate SPD, dans un entretien au réseau RedaktionsNetzwerk Deutschland (RND), qui regroupe 30 journaux régionaux.

La position défendue par la chancelière (CDU) est que Berlin "met tout en oeuvre pour conclure les négociations, de préférence cette année". Mais certains membres de son gouvernement de coalition, dans lequel cohabitent conservateurs du CDU et sociaux-démocrates, se montrent très sceptiques.

M. Gabriel craint qu'un accord conclu dans l'urgence soit un mauvais accord, "et le SPD ne veut pas participer à un mauvais accord", a-t-il expliqué au réseau RND. Il s'oppose notamment au principe "non transparent" des tribunaux d'arbitrage, qui laisserait la possibilité aux multinationales de contester les lois d'un Etat.

Le numéro deux du gouvernement avait déjà récemment estimé que l'accord allait "échouer" sans concessions de la part des Etats-Unis.

En Allemagne, la méfiance est grande à l'encontre du traité de libre-échange transatlantique (TTIP ou Tafta), qui inquiète une large majorité de l'opinion. Dans le pays, des manifestations ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes, à Berlin fin 2015 et en avril dernier à Hanovre (nord) lors de la venue du président américain, Barack Obama.

Réunis jeudi et vendredi au Japon, les chefs d'Etat du G7, dont l'Allemagne, les Etats-Unis et la France sont membres, ont exprimé leur volonté commune de parvenir "dès cette année" à l'accord sur le TTIP mais "à condition qu'il soit ambitieux, complet, d'un haut niveau de qualité et mutuellement bénéfique".

Un nouveau round de négociations entre l'Union européenne et les Etats-Unis est prévu en juin.

esp/mr

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!