NOUVELLES
27/05/2016 09:26 EDT | Actualisé 28/05/2017 01:12 EDT

Vatican: le Jubilé des diacres relance la question des femmes dans l'Eglise

Deux semaines après la proposition du pape d'ouvrir une commission pour étudier l'accès des femmes au diaconat, le Jubilé des diacres s'est ouvert vendredi, à Rome, où des milliers d'entre eux sont attendus en provenance du monde entier.

Le pape François avait ouvert la voie, le 12 mai dernier, à un éventuel accès des femmes au diaconat, déclarant qu'il constituait "une possibilité pour aujourd'hui". Une proposition faite lors d'une rencontre avec des religieuses, qui avait eu un fort retentissement.

Le titre de diacre, exclusivement réservé aux hommes dans l'église catholique, implique la possibilité de célébrer les baptêmes, les mariages et les funérailles, mais aussi prononcer le sermon à la messe.

"Beaucoup de femmes font le même travail que les diacres, mais il n'est pas reconnu", a déclaré à l'AFP Lucetta Scaraffia, professeure d'Histoire à l'université La Sapienza de Rome.

Les historiens révèlent pourtant l'existence de femmes diacres, dans les premiers siècles du Christianisme. "Jésus a demandé à ses disciples, parmi lesquels les femmes, d'être des serviteurs, la traduction littérale de diacre. Ceux-ci existent depuis toujours dans l'Eglise", explique de son côté à l'AFP Marinella Perroni, enseignante à l'université pontificale Saint-Anselme de Rome.

"Par la suite, l'Eglise a institué cette fonction et l'a fait devenir un ministère comme les autres", a-t-elle ajouté. Les diacres sont au premier niveau des trois ministères de l'Eglise catholique : le dicaconat (les diacres), le presbytérat (les prêtres) et l'épiscopat (les évêques).

Pour une partie de l'Eglise, l'idée que les femmes puissent accéder au diaconat constitue "un danger, un attentat à la structure actuelle des ministères", affirme Marinella Perroni. Selon elle, "il est difficile d'attribuer une intention quelconque au pape François".

La commission proposée par le pape à ce sujet n'a pas encore été mise sur pieds.

em/ob/lpt