DIVERTISSEMENT
27/05/2016 06:40 EDT | Actualisé 27/05/2016 06:57 EDT

Minifest : un nouveau festival d'humour voit le jour à Montréal

Minifest via Facebook

C’est sans prétention et avec les moyens du bord qu’un groupe d’humoristes a lancé en début de semaine un tout nouveau festival d’humour à Montréal. Pendant six soirs cet été, la scène du Medley Simple Malt, dans le quartier Rosemont–La Petite-Patrie, accueillera le Minifest. À la blague, ses instigateurs parlent ici du «19e plus gros festival d'humour à Montréal».

Même s’il s’agit de la première édition, ses organisateurs ont vu grand. La programmation du festival, qui se tiendra du 27 juin au 2 juillet, compte près de 65 artistes, dont certains plus connus, comme Eddy King, Fred Dubé, Korine Côté, Daniel Grenier et Yannick De Martino, pour un total de 22 représentations.

«C’est le plus gros événement sur lequel j’ai travaillé», confesse d’emblée l’humoriste François Tousignant, qui agit à titre de producteur exécutif du festival.

«Ça fait deux mois qu’on travaille avec des courts deadlines tous les jours. Je m’attendais à ce qu’il y ait des embûches incroyables, mais les étoiles étaient alignées. On a eu la chance de ne pas avoir trop de problèmes.»

Ainsi, le Minifest promet de faire dans plusieurs registres, autant l’humour bon enfant que caustique. Est prévue entre autres à la programmation une soirée plus grinçante où Alex Roof, Kevin Montreuil et Frank Grenier défileront; un spectacle qui s'adresse «aux enfants du divorce» et un 60 minutes avec Simon Delisle et François Boulianne.

À travers tout cela s’ajoutent un spectacle intitulé «Pis vous monsieur, qu'est-ce que vous faites dans la vie» qui fera place à la spontanéité du «crowd work» (discipline qui consiste à improviser avec le public); deux galas, un open mic et un show karaoké.

Victimes de son succès

Si l’idée au départ se voulait de tenir un simple spectacle d’humour dans une salle le temps d’une seule soirée, c’est l’enthousiasme des humoristes qui aura convaincu Tousignant et sa bande d’en faire un festival.

«On a lancé un appel sur des groupes d’humoristes sur Facebook et on a reçu un nombre incroyable de projets, explique le diplômé de l’École nationale de l'humour. Dans les derniers jours, j’ai reçu encore des appels d’humoristes qui aimeraient y participer.»

À ce sujet, ce dernier se réjouit de ne pas avoir eu trop de mal à convaincre ses collègues humoristes d’embarquer dans le projet. «Ça s’est fait un peu naturellement», confie Tousignant.

Le Minifest, qui se tient une semaine avant que la 8e édition de Zoofest prenne son envol, ne sera pas l’endroit pour roder du matériel, affirme le producteur exécutif lorsqu’on lui pose la question. «On a eu beaucoup de propositions de shows qui se retrouvaient déjà (dans la programmation de Zoofest), mais qu’on a décidé de ne pas retenir même si c’était des bons shows.»

«On ne veut pas couper l’herbe sous le pied non plus à Zoofest, plaide-t-il en terminant. L’idée, c’est qu’on puisse avoir une saine cohabitation et que ce soit bon pour l’industrie et les humoristes.»

Plus de détails sur Festivalminifest.com

VOIR AUSSI :

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les gagnants du Gala les Olivier 2016 Voyez les images