NOUVELLES
27/05/2016 07:37 EDT | Actualisé 27/05/2016 07:38 EDT

Un corridor pour train de 136 millions construit pour rien sous Turcot?

Photo by Phil Essing via Getty Images
A section of the Turcot Interchange, Montreal's elevated expressway.

Un corridor réservé pour le passage de trains de passagers sous le futur échangeur Turcot ne servira vraisemblablement à rien au fil des prochaines années. Une dépense estimée à 136 millions de dollars, selon des documents obtenus par Radio-Canada.

Un texte de François CormierTwitter

Le ministère des Transports du Québec avait voulu être prévoyant dans sa conception du futur échangeur Turcot. Il avait donc prévu un passage, sous la structure, pour une éventuelle navette ferroviaire entre le centre-ville de Montréal et l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau. Nécessairement, prévoir un tel passage entraînait des coûts supplémentaires.

Le 22 avril dernier, la Caisse de dépôt et placement du Québec a toutefois fait savoir qu'elle n'entendait pas faire passer de trains à cet endroit pour se rendre à l'aéroport. Sa justification? Il faut que le futur Réseau électrique métropolitain soit prêt pour une mise en service en 2020-2021. Il fallait donc trouver une autre solution puisque les travaux de Turcot ne seront achevés qu'en 2020.

« L'annonce du projet de SLR ne change rien à la pertinence de maintenir un corridor disponible pour le futur », indique la porte-parole du MTQ, Sarah Bensadoun, « Les différentes infrastructures passant au-dessus du corridor ferroviaire sont construites avec des ouvertures qui permettraient l'ajout de voies ferrées supplémentaires », poursuit-elle.

Pour le moment, aucun autre projet de transport en commun ne semble être dans les cartons pour passer sous Turcot au fil des prochaines années. La Caisse de dépôt a annoncé la semaine dernière qu'elle envisageait trois différents tracés pour se rendre à l'aéroport, mais aucun ne passe sous l'échangeur Turcot.

Le MTQ précise qu'il est impossible d'estimer le montant exact de ce corridor réservé aux trains sous Turcot. Les documents obtenus par Radio-Canada montrent clairement qu'au moment d'être incluse dans le projet, cette dépense était évaluée à 136 millions par le ministère des Transports du Québec. Elle faisait partie d'une série de mesures visant à encourager le transport en commun.

Voir aussi: