NOUVELLES
27/05/2016 07:41 EDT | Actualisé 28/05/2017 01:12 EDT

Syrie: l'UE prolonge ses sanctions à l'encontre du régime d'Assad

L'Union européenne a prorogé vendredi d'un an, jusqu'au 1er juin 2017, les sanctions imposées au régime syrien de Bachar al-Assad, incluant notamment un embargo pétrolier et un gel des avoirs de la banque centrale syrienne en Europe.

La décision a été prise par le Conseil de l'UE, l'instance réunissant les 28 Etats membres de l'Union, qui maintiendra des sanctions à l'encontre du régime syrien "tant que la répression continuera".

Les sanctions européennes incluent un embargo pétrolier, des restrictions sur certains investissements, un gel des avoirs de la banque centrale syrienne dans l'UE, et des restrictions sur les exportations d'équipements et de technologies susceptibles d'être utilisés à des fins de répression interne.

Les équipements "susceptibles d'être utilisés pour la surveillance ou l'interception d'internet ou des communications téléphoniques", sont également concernés, a indiqué le Conseil, dans un communiqué.

"L'UE reste déterminée à trouver une solution durable au conflit en Syrie" et "renforcera son action politique à l'appui d'une reprise crédible des négociations intra-syriennes coordonnées par l'envoyé spécial des Nations unies (ndlr: Staffan de Mistura)", a-t-il précisé.

Plus de 200 personnes et de 70 entités sont soumises à une interdiction de pénétrer sur le territoire de l'UE et à un gel de leurs avoirs, en raison de la répression contre la population civile en Syrie.

La guerre en Syrie a fait plus de 280.000 morts, a indiqué jeudi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), donnant un nouveau bilan d'un conflit dévastateur qui perdure depuis cinq ans.

cds/agr/abk