NOUVELLES
27/05/2016 10:09 EDT | Actualisé 28/05/2017 01:12 EDT

Rio-2016: "Un échéancier très tendu" pour le vélodrome (CIO)

Le vélodrome qui accueillera les épreuves de cyclisme sur piste aux jeux Olympiques de Rio et qui a pris du retard, doit être livré le 25 juin, a indiqué vendredi un responsable du Comité international olympique (CIO), estimant cependant que "l'échéancier est très tendu".

"La piste a été livrée et construite, le reste du vélodrome et les tests à effectuer par l'Union cycliste internationale (UCI) sont prévus d'ici au 25 juin", a indiqué Christophe Dubi, directeur en charge des jeux Olympiques au CIO, actuellement à Rio.

"On veut valider cette date pour voir si elle pourra être tenue, mais l'échéancier est très tendu", a-t-il ajouté, joint par l'AFP depuis Lausanne.

Le vélodrome "est un objet qui reste très tendu et pour lequel des efforts considérables doivent être faits. Le maire (de Rio) lui-même s'y rend plusieurs fois par semaine", a ajouté M. Dubi.

L'UCI, par la voix de son président Brian Cookson, avait tiré le signal d'alarme en mars à propos du retard pris par la construction du vélodrome et a redit ses inquiétudes cette semaine.

Les test-event, épreuves de préparation aux JO qui étaient prévues au printemps, ont été annulés.

"Il est évident que quand on voit l'état du vélodrome, il y a aujourd'hui du côté de l'UCI une pression maximale", a ajouté M. Dubi assurant cependant qu'il y aurait avant le début des Jeux "des entraînements officiels" sur la piste.

Si la grande majorité des sites des Jeux sont prêts, il reste aussi des problèmes d'aération dans le bassin qui accueillera les épreuves de natation. "Cela concerne à la fois l'aération pour la journée et le contrôle de température le soir", a précisé M. Dubi. "On n'a pas toutes les garanties techniques mais c'est moins complexe que le vélodrome, les solutions existent, il faut adapter la machinerie aux contraintes".

Le président du comité d'organisation des JO de Rio, Carlos Nuzman, sera la semaine prochaine à Lausanne pour dresser jeudi devant la commission exécutive du CIO, un état des lieux de la situation à deux mois de l'ouverture des JO le 5 août.

Malgré le contexte politique, économique et social "sous haute pression", selon M. Dubi, "il y a beaucoup d'attente et de fierté au Brésil par rapport à ces Jeux".

"Les ventes de billets augmentent au quotidien, grâce notamment à la stratégie de +super-thursday+ (super-jeudi). Les chiffres sont conformes à ce qu'attendaient les organisateurs", a-t-il ajouté.

ebe/adc