Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Lise Thibault demande une libération conditionnelle

L'ancienne lieutenante-gouverneure du Québec, Lise Thibault, tente d'obtenir une libération conditionnelle. Selon les informations obtenues par Radio-Canada grâce à une demande d'accès à l'information, une première audience a eu lieu vendredi, mais elle n'a pas permis de statuer sur le dossier.

« La séance tenue aujourd'hui n'a pas permis d'en arriver à une décision unanime », peut-on lire dans le document de la Commission québécoise des libérations conditionnelles.

Lise Thibault a purgé le sixième de sa peine de 18 mois.

Deux membres de la Commission, différents de ceux de la première audience, devront se pencher à nouveau sur sa demande dans les prochains jours.

Lise Thibault est derrière les barreaux depuis le 25 février. L'ancienne lieutenante-gouverneure a plaidé coupable à six chefs d'accusation d'abus de confiance et de fraude totalisant 310 000 $.

D'après les informations de Yannick Bergeron

Voir aussi:

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.