NOUVELLES
27/05/2016 07:08 EDT | Actualisé 27/05/2016 07:08 EDT

Le premier parc d'attraction équestre du Québec verra le jour dans les Laurentides

Radio-Canada.ca

Le Québec comptera sous peu son premier parc d'attraction équestre. Cavaland, implanté à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, mettra en scène plusieurs chevaux sauvés de l'abattage ou laissés à l'abandon par leurs précédents propriétaires.

Un texte de Francis Labbé

Le parc offrira, dès le 2 juillet prochain, plusieurs activités telles la promenade à cheval, un musée québécois du cheval, des spectacles équestres et aussi une baignade dans un bassin de 20 mètres, à dos de cheval.

« C'est une aventure qui se fait sur le cheval, sans selle, pour vivre la sensation de se retrouver à dos de cheval dans l'eau », explique Samuelle Ducroq-Henry, co-propriétaire du parc Cavaland. « Ce sera avec gilet de sauvetage et câble de vie, pour un maximum de sécurité. À notre avis, c'est unique en Amérique. »

Les gens pourront aussi prendre un « bain de poulain », qui n'a rien à voir avec la baignade expliquée précédemment. « C'est une expression qui veut dire qu'on entre en contact avec les poulains, dans les prés. C'est une initiation au langage du cheval. »

« Pour le cheval, au départ, nous sommes des prédateurs. En les approchant convenablement sans leur faire face, il est possible de les attirer simplement en positionnant ses épaules. Lorsqu'on y parvient, on se fait suivre par le cheval, sans licol et sans laisse. C'est magique », poursuit Samuelle Ducroq-Henry.

Des chevaux rescapés

« Actuellement, il y a une dizaine de chevaux, parmi la trentaine que nous comptons ici, qui sont des rubans bleus, ce qui signifie qu'ils ont été recueillis », poursuit Mme Ducroq-Henry. « Ils sont envoyés à l'abattage, ou encore abandonnés par des propriétaires qui n'ont plus les moyens de les garder. Nous recueillons aussi, parfois, des chevaux maltraités. »

« Par exemple, nous avons secouru Gladiateur, un cheval ibérique qui a été encorné lors d'une corrida en Californie. Il a fallu faire beaucoup d'effort pour regagner sa confiance, mais il brille maintenant sur scène. »

Sur la photo plus bas, on remarque clairement la cicatrice affligée par le taureau sur le flanc droit de Gladiateur.

En 2014, Samuelle Ducroq-Henry et son conjoint, Geoffroi Garnier, avaient mis sur pied un premier spectacle équestre qui en sera samedi à sa dernière représentation. Un deuxième spectacle a été créé en vue du lancement du parc Cavaland. Si plusieurs représentations ont fait salle comble, plusieurs autres ont toutefois été présentées devant peu de gens. « Nous avons appris à connaître le comportement du consommateur, explique Mme Ducroq-Henry. Nous allons tenir nos prochains spectacles d'avril à décembre. »

Le parc Cavaland est un investissement privé qui dépasse 2,5 millions de dollars. Pour Tourisme Laurentides, il s'agit d'un produit touristique intéressant. « La région des Laurentides compte l'un des parcs d'hébergement parmi les plus importants du Québec, explique la directrice générale de l'organisme, Diane Leblond. Les attractions touristiques comme celle-là sont importantes pour attirer les visiteurs. »

Voir aussi:

Galerie photo Les meilleurs parcs d'attraction en Amérique Voyez les images