NOUVELLES
27/05/2016 03:52 EDT | Actualisé 28/05/2017 01:12 EDT

GB/UE: Les pro-Brexit offrent un jackpot au parieur miraculeux de l'Euro-2016

La campagne officielle du Brexit a lancé vendredi un jeu-concours "innovant", mais controversé, qui offrira 50 millions de livres au très improbable devin ayant prédit l'issue de chacun des 51 matches de l'Euro-2016 de football qui commence le 10 juin.

Le chiffre de 50 millions de livres (65 millions d'euros) n'est pas choisi au hasard. Pour les pro-Brexit, il correspond au montant quotidien versé par le Royaume-Uni à l'Union européenne, même s'il ne tient compte ni du fameux "rabais britannique" ni des subventions européennes reçues en retour.

"Nous voulons que tout le monde ait la chance de gagner le genre de somme dont la plupart des gens ne peuvent que rêver, à moins d'être banquier ou député européen", a assuré le directeur de campagne de "Vote Leave", Dominic Cummings.

Pour les pro-Brexit, qui défendent une sortie du Royaume-Uni de l'UE lors du référendum du 23 juin, il s'agit d'abord d'un coup de publicité revendiqué.

"Nous ne recevons pas des millions de la part des banques d'investissement et ne pouvons dépenser l'argent du contribuable par millions comme la campagne pour un maintien dans l'UE. Nous devons donc innover", a justifié M. Cummings, remarquant que le milliardaire américain Warren Buffett avait déjà organisé des concours similaires aux États-Unis.

Mais le jeu remplit aussi une autre fonction, celle de récolter de précieuses données. Car pour participer en ligne, il faut non seulement être inscrit sur les listes électorales pour le référendum mais aussi être prêt à laisser ses coordonnées et à dire comment on prévoit de voter le 23 juin.

Ce qui a fait dire à James Forsyth, rédacteur en chef du service politique du magazine The Spectator que le concours est en réalité "l'exercice de récolte de données le plus audacieux de l'histoire de la politique britannique".

Et cela à moindre coût car les chances de gagner le concours sont infimes. Selon le bookmaker Ladbrokes, "il n'y a qu'une chance sur 8 milliards" rien que pour prédire l'issue (victoire, défaite ou match nul) des matches des phases de poules.

"On a essayé de calculer plus loin mais cela fait exploser notre système", a ajouté Alex Donohue, porte-parole de la société de paris.

Pour se prémunir de tout improbable exploit, "Vote Leave", prudent, a tout de même souscrit une assurance et offrira aussi 50.000 livres à celui qui s'approchera le plus du résultat parfait, en guise de lot de consolation.

jk/oaa/pt