NOUVELLES
27/05/2016 08:06 EDT | Actualisé 28/05/2017 01:12 EDT

Des centaines d'Irakiens fuient le secteur de Fallouja

Des centaines d'Irakiens ont fui vendredi le secteur de Fallouja avec l'aide des forces gouvernementales qui ont lancé une offensive pour reprendre au groupe jihadiste Etat islamique (EI) cette ville à l'ouest de Bagdad, selon des responsables.

Les forces irakiennes ont lancé lundi une opération d'envergure pour reprendre cette ville située à 50 km à l'ouest de la capitale irakienne et contrôlée par l'EI depuis janvier 2014.

"Nos forces ont évacué 460 personnes (...) des femmes et des enfants pour la plupart", a déclaré le capitaine de police Raed Chaker Jawdat.

"Des centaines de familles de Fallouja ont pu fuir", a indiqué pour sa part Raja Barakat, un membre de la commission de sécurité de la province d'Al-Anbar, dont fait partie Fallouja.

Oum Omar, qui était accompagnée par une dizaine de membres de sa famille, a affirmé qu'elle et ses proches étaient coincés dans le secteur d'Al-Sijr, dans la banlieue nord de la ville, après que l'EI les eut empêchés de partir.

Ils "nous donnent à manger de la nourriture bonne pour les animaux", a-t-elle raconté.

Un responsable du Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) a indiqué que la plupart des familles qui avaient réussi à s'échapper provenaient "de secteurs autour de Fallouja".

"La situation à l'intérieur de Fallouja devient plus critique chaque jour", a indiqué Nasr Muflahi, le directeur du NRC pour l'Irak.

Les habitants de "quartiers entiers ont été déplacés dans la zone même des combats sans aucune issue sûre pour s'échapper", a-t-il ajouté.

L'ONU avait indiqué jeudi que 800 personnes avaient réussi à fuir Fallouja depuis le début de l'offensive, estimant que 50.000 civils y vivaient encore.

Des personnes ayant fui ont témoigné de conditions de vie dramatiques pour ceux qui sont restés. "La nourriture est rare et les distributions très contrôlées. Les médicaments sont épuisés et de nombreuses familles sont contraintes de s'approvisionner en eau non potable", a indiqué la coordinatrice de l'ONU pour l'Irak Lisa Grande.

L'EI interdit aux habitants de Fallouja de fuir, les forces irakiennes les accusant de se servir des civils comme boucliers humains.

str-sf/wd/vl/iw