NOUVELLES
27/05/2016 00:55 EDT | Actualisé 27/05/2017 01:12 EDT

Bahreïn: deux policiers blessés dans des heurts avec des manifestants

Deux policiers ont été blessés dans des heurts avec des manifestants dans le village d'un chef détenu de l'opposition chiite à Bahreïn, petit pays du Golfe théâtre de violences sporadiques, a indiqué vendredi une source officielle.

"Les forces de sécurité ont affronté des groupes de saboteurs à Bilad al-Qadim" jeudi, près de la capitale Manama, a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué sur Twitter. Les manifestants ont lancé des cocktails Molotov blessant deux policiers.

Bilad al-Qadim est le village du chef de l'opposition chiite cheikh Ali Salmane, qui purge une peine de quatre ans de prison pour avoir "incité à la désobéissance".

Bahreïn reste le théâtre de troubles sporadiques depuis un mouvement de contestation lancé en février 2011 dans la foulée du Printemps arabe, et animé par la majorité chiite qui réclame une véritable monarchie constitutionnelle dans le pays dirigé par une dynastie sunnite.

La justice bahreïnie a multiplié les procès contre des personnes accusées de violences, que les autorités de Manama attribuent régulièrement à des "terroristes" bénéficiant selon elles de la "complicité" de l'Iran.

Le pouvoir nie toute discrimination envers les chiites à Bahreïn, où de nombreux opposants sont actuellement emprisonnés.

lyn/cmk/tp

TWITTER