BIEN-ÊTRE
25/05/2016 01:48 EDT | Actualisé 25/05/2016 08:01 EDT

Quoi penser des suppléments de vitamines de luxe?

Eyecandy Images via Getty Images
Close-up of a capsule in a woman's mouth

Le saviez-vous? Tous les suppléments ne sont pas égaux, au royaume des vitamines – c’est du moins ce que s’entend pour dire l’ensemble des naturopathes et nutritionnistes à qui nous avons parlé.

Depuis un certain temps, les suppléments de luxe suscitent un engouement chez les consommateurs. Acheter ses multivitamines à la pharmacie du coin? Rien de plus banal. On remarque cependant que les boutiques de produits naturels ont poussé comme des champignons dans la province et que ceux-ci proposent une multitude de suppléments deux fois plus chers que ceux qu’on retrouve en pharmacie. Il existe également un véritable univers de produits naturels de luxe.

Prenons Wellco, une compagnie basée en Autralie qui a comme cofondatrice le mannequin Elle Macpherson. Celle-ci ne cesse de vanter les vertus de son Super Elixir, une poudre verte alcalinisante renfermant des enzymes digestives ainsi que 45 autres ingrédients bios dont du germe de blé. Le tout se vend 135 $ américains pour 300 grammes. La docteure en naturopathie de la vedette, Simone Laubscher, a créé une poudre rien que pour elle, afin de lutter contre sa fatigue généralisée et pour alcaliniser son corps. Peu après, elles ont décidé de commercialiser ce produit. Plusieurs autres firmes ont depuis emboîté le pas.

Arnaud Granata, président et éditeur du Groupe Infopresse, commente phénomène. « Je pense qu’il y a une personne qui a vraiment popularisé ce mouvement et c’est Gwyneth Paltrow, avec GOOP. Elle a lancé toutes sortes de substituts et de poudres en complément qui sont vendus extrêmement cher et je pense que ça participe de manière générale à l’idée que toutes ces célébrités sont maintenant nos nouveaux conseillers médicaux et beauté. Ça permet de vendre des produits extrêmement chers, évidemment. Oui, tout ça est assez flagrant en ce moment. Le packaging (l’emballage) est important, la personnalité qui est derrière est importante aussi, mais aussi le style de vie qu’on essaie de vendre. Quand Gwyneth dit qu’elle prend le matin un smoothie et qu’il y en a pour 400,00 $ de produits à l’intérieur, bien c’est sûr que ce qu’elle vend aussi c’est son corps parfait et son type de vie saine qui vient aussi avec l’achat de ces substituts-là. On est dans un courant très yoga qui est poussé à l’extrême et qui est vraiment exploité à fond dans l’univers des suppléments.»

Et les vitamines de type haut de gamme sont-elles meilleures que celles vendues dans les pharmacies? Le jeu en vaut-il réellement la chandelle?

Selon Carmen Dunn, nutritionniste orthomoléculaire, c’est le cas. «Oubliez tous les suppléments vendus en pharmacie. L’idéal serait de se les procurer auprès de professionnels de la santé comme de votre naturopathe ou nutritionniste, par exemple. Ainsi, leur concentration sera beaucoup plus élevée, dit-elle. Sinon, comme deuxième choix, prendre l’habitude d’acheter ses suppléments dans les magasins d’aliments naturels.»

« Le problème des vitamines en pharmacie est qu’elles sont généralement de catégorie bas de gamme. La concentration des éléments sera excessivement diminuée. Si vous prenez des antiacides, votre estomac ne produit pas assez d’acide gastrique, il ne pourra digérer entièrement vos suppléments, poursuit la spécialiste. Si c’est le cas, oubliez les comprimés et achetez-les à ce moment en forme liquide, par exemple en capsule, ce qui se digère beaucoup plus facilement. Vous n’avez pas idée à quel point les suppléments en général sont mal digérés… Ceux-ci se retrouvent en conséquence souvent presque entièrement intacts dans les selles. Vous avez de la difficulté à prendre par voie orale des suppléments? Je recommande souvent à mes clients de simplement ouvrir les capsules et d’intégrer le contenu à leur smoothie matinal.»

Et que doit-on éviter en général, lorsque vient le temps de choisir un supplément? «Le propylène glycol, le sigle FD&C (un type de colorant alimentaire surtout présent dans les vitamines pour enfants et qui contribue à l’hyperactivité), le benzoate de sodium, le soja, les œufs our tout ce qui contient des coquillages ou des mollusques, explique-t-elle. Les produits laitiers et le blé sont sources d’allergies pour bon nombre d’individus. Il faut donc faire attention. Ensuite, évitez les vitamines renfermant de l’aluminium, le syrop de maïs, glucose, de l’amidon, colorants, arômes et agents de conservation artificiels. »

À voir également:

Galerie photo 10 fruits et légumes plus riches en vitamine C qu'une orange Voyez les images