DIVERTISSEMENT
25/05/2016 05:54 EDT | Actualisé 25/05/2016 05:54 EDT

Salomé Leclerc compose pour la série «L'Échappée»

TVA

Nos auteurs-compositeurs québécois trouvent définitivement leur chemin jusqu’à la télévision cette année. On apprenait récemment qu’Ariane Moffatt signera la trame sonore des Simone, à Radio-Canada et, mardi, c’était au tour de Julie Perreault de dévoiler qu’elle chantera les mots de Salomé Leclerc dans la nouvelle série L’Échappée, que TVA diffusera dès l’automne, le lundi à 20h, case-horaire jusqu’à tout récemment occupée par le défunt Yamaska d’Anne Boyer et Michel d’Astous.

C’est que, dans L’Échappée, une fiction écrite par Michelle Allen (Destinées, Pour Sarah) et réalisée par Miryam Bouchard (Mon ex à moi, Destinées) et François Bégin (MED, Tranches de vie), Brigitte Francoeur, le personnage incarné par Julie Perreault, aspirera à une carrière de chanteuse, qui n’aboutit malheureusement pas. De retour dans son village natal, Sainte-Alice-de-Rimouski, après une absence de 20 ans, Brigitte n’abandonne pas son rêve d’album et de scène, et s’acharne à créer de nouveaux morceaux. Et c’est Salomé Leclerc qui écrit et compose les pièces qui seront celles de Brigitte à l’écran.

Julie Perreault a échappé un rire gêné, devant les journalistes, mardi, au cours d’une visite de plateau, lorsqu’on lui a demandé si elle devait chanter devant les caméras pour les besoins du rôle.

«Il était question de ça…», a-t-elle avancé, avant de préciser que, non seulement elle poussera la note, mais jouera également de la guitare dans l’émission.

«J’ai dû apprendre la guitare en trois semaines et demi, ce qui était assez périlleux», a lancé la comédienne, qui se réjouit de pouvoir compter sur la plume de Salomé Leclerc pour ce nouveau défi.

«C’est de toute beauté, ce qu’elle a écrit, a encensé Julie Perreault. Si on m’avait dit : «Ton personnage est comme Marie-Mai», j’aurais répondu : «Je ne peux pas vous aider» (rires). Mais il y a quelque chose de très vulnérable dans les chansons que Salomé Leclerc écrit…»

Salomé Leclerc, nommée quatre fois au dernier Gala de l’ADISQ, ne fignole toutefois pas l’ensemble de la trame sonore de L’Échappée, se concentrant seulement sur le répertoire de Julie Perreault, alias Brigitte.

Aurons-nous un jour droit à un disque dérivé de L’Échappée, porté par la voix de Julie Perreault? C’est à suivre…

Sauver les apparences

Le tournage de L’Échappée en était mardi à sa 13e journée, dans un couvent désaffecté de Pointe-Claire, au bord de l’eau, où on a recréé un centre jeunesse, un hôpital et un poste de police. Paradisiaque, avec son vaste espace vert et son majestueux moulin sur le site, le lieu évoque bien la ville du Bas-Saint-Laurent imaginée par Michelle Allen. Des scènes seront également captées à Otterburn Park, Varennes, Verchères et au Bic de Rimouski, jusqu’à la fin des enregistrements, à la mi-décembre.

L’intrigue de L’Échappée se déroulera sur plusieurs fronts : on suivra d’abord les remous causés par le retour au bercail de Brigitte et les réactions de sa sœur, Noémie (Anick Lemay), de son beau-frère, Marc (Stéphane Gagnon), de sa meilleure amie, Agnès (Évelyne Rompré) et, surtout, de sa fille de 20 ans, Jade (Charlotte Aubin), sur le point de se marier avec Xavier (Félix-Antoine Duval).

Pourquoi Brigitte a-t-elle déserté pour s’établir à Montréal, il y a deux décennies? Pour propulser sa carrière de chanteuse, certes, mais s’il y avait plus? Maman peu présente, Brigitte a confié l’éducation de Jade à sa sœur Noémie et ne s’est pas impliquée auprès de sa progéniture, se contentant d’une visite ou deux par année. La jeune adulte sera-t-elle réceptive aux demandes de sa mère, qui souhaite la connaître davantage? Julie Perreault parle d’ailleurs de sa Brigitte comme d’une femme pas tout à fait «clean», un peu délinquante, un contre-emploi qu’elle prend plaisir à expérimenter.

Puis, on s’intéressera aux jeunes du centre jeunesse L’Échappée, dirigé par Noémie, et à leur famille, dans certains cas, ainsi qu’aux employés de l’institution. Dès le premier épisode, alors que Jade et Xavier sont sur le point de s’unir pour le meilleur et pour le pire, deux adolescents pensionnaires, Claudie (Kelly Depeault) et Greg (Étienne Galloy) font une fugue, et Agnès, aussi éducatrice au centre, est victime d’une virulente agression.

Une enquête sera automatiquement mise en branle, avec à sa tête les policiers Marie-Louise (Bianca Gervais) et Richard (Pierre-Yves Cardinal). Les deux fugueurs seront évidemment soupçonnés, au même titre que Patrick Landry (Daniel Parent), ex-conjoint d’Agnès, colérique notoire, qu’on sait impulsif et capable de gestes violents. Le dénouement de l’investigation éclaboussera toute la communauté et s’avérera lourd de conséquences. À Sainte-Alice-de-Rimouski, tout le monde se connaît et se serre les coudes… peut-être simplement pour mieux sauver les apparences.

Marie-Soleil Dion (Sophie, une travailleuse sociale), Émilie Bierre (Zoé, résidente du centre jeunesse), Patrick Hivon (David, un riche entrepreneur), Sophie Bourgeois (Martine, l’épouse de David), Jean-François Nadeau (Robin, un éducateur) et Zakary Lavigne (Francis, résident du centre jeunesse) complètent le tableau de distribution de L’Échappée.

TVA a commandé 24 épisodes de 60 minutes au producteur Amalga, qui collabore avec Québecor Contenu. La première saison s’échelonnera donc sur l’automne 2016 et l’hiver 2017, et Michelle Allen dit avoir de l’inspiration pour nourrir ce nouvel univers pendant plusieurs années, mais le décompte se fait une saison à la fois. Amalga est en outre derrière Feux, nouvelle série de Serge Boucher.

Une page Facebook de L’Échappée est déjà en ligne ici. Lisez ici les premières informations rendues publiques sur le projet, au début avril, et ne manquez pas, d’ici quelques semaines, notre reportage complet sur les coulisses du tournage, sur Le Huffington Post Québec.

Voir aussi: