NOUVELLES
23/05/2016 09:41 EDT | Actualisé 24/05/2017 01:12 EDT

Un nouveau fonds de 3,5 mds d'euros pour l'éducation des enfants affectés par les crises

Plusieurs organisations internationales, dont le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), ont lancé lundi un fonds ayant pour ambition de lever près de 3,5 milliards d'euros pour l'éducation des enfants affectés par des conflits et des crises humanitaires.

Un quart des enfants en âge d'être scolarisés vivent dans des pays affectés par des crises, a indiqué la coalition Education Cannot Wait ("L'Education ne peut attendre") lors du premier Sommet humanitaire mondial à Istanbul.

Selon Education Cannot Wait, 75 millions d'enfants ne sont pas scolarisés ou reçoivent une éducation scolaire de qualité insuffisante dans le monde.

Mais, en moyenne, moins de 2% de l'aide humanitaire est consacrée à l'éducation, ont déploré les parrains du projets, parmi lesquels figurent des gouvernements et des ONG, comme Save the Children.

"Ce nouveau fonds permettra de faire le lien crucial entre l'aide humanitaire et le développement sur le long-terme, ce qui garantira que l'éducation des enfants ne soit pas oubliée", a déclaré l'ex-Première ministre australienne Julia Gillard, à la tête aujourd'hui de l'organisation Global Partnership for Education.

Cependant, le fonds fait face à d'immenses défis pour atteindre son objectif ambitieux.

"Si nous voulons nous rapprocher ne serait-ce qu'un peu de ce qu'il faudrait mobiliser (...) il faut arriver au moins à 150 millions de dollars" la première année, a estimé Rob Williams, président de War Child UK.

Le Royaume-Uni a fait une promesse de don de 30 millions de livres (près de 40 millions d'euros), a indiqué la secrétaire d'Etat au Développement international britannique, Justine Greening.

sjw/gkg/lsb/pjl

GPE - GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT