NOUVELLES
23/05/2016 08:55 EDT | Actualisé 24/05/2017 01:12 EDT

Trois alpinistes meurent et deux sont portés disparus sur le mont Everest

KATMANDOU, Népal — Trois alpinistes partis à la conquête du mont Everest ont perdu la vie au cours des dernières heures, et deux autres sont portés disparus.

Un expert a dit qu'un manque de planification et d'expérience a créé un embouteillage qui a empêché des alpinistes de redescendre parce que d'autres avaient déjà entrepris l'ascension.

La première victime est un Néerlandais de 35 ans, Eric Arnold, atteint du mal de l'altitude et qui est mort en redescendant. Quelques heures plus tard, une Australienne de 34 ans, Maria Strydom, est morte à proximité du sommet; elle souffrait elle aussi possiblement du mal de l'altitude.

La plus récente victime est un alpiniste indien, Subhash Paul, qui est décédé lundi alors que des guides sherpas l'aidaient à redescendre. Il avait été frappé par le mal de l'altitude pendant la nuit. Une membre de son équipe se reposait à plus basse altitude après être tombée malade plus haut.

Deux autres alpinistes indiens sont portés disparus depuis dimanche et ont probablement perdu la vie.

Des dizaines d'autres alpinistes sont tombés malades ou ont souffert d'engelures près du sommet au cours des derniers jours. Au moins un homme a été transporté par hélicoptère vers un hôpital de Katmandou lundi.

Un représentant des sherpas a mis en cause une guerre de prix qui voit les compagnies embaucher des guides sans expérience, à moindre coût, ce qui met en péril la sécurité des alpinistes.

Le Népal empoche chaque année des revenus de 3 millions $ US seulement en émettant des permis aux grimpeurs qui veulent atteindre le toit du monde.