NOUVELLES
23/05/2016 00:30 EDT | Actualisé 23/05/2017 01:12 EDT

Téhéran dément que le chef des talibans tué ait séjourné en Iran

L'Iran a démenti lundi les informations selon lesquelles le chef des talibans afghans, le mollah Akhtar Mansour, revenait d'Iran lorsqu'il a été tué dans une attaque de drone américain au Pakistan, a rapporté l'agence officielle Irna.

"Les responsables compétents rejettent l'allégation selon laquelle cette personne est entrée au Pakistan par la frontière iranienne à cette date", a déclaré Hossein Jaber Ansari, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères lors de son point de presse hebdomadaire.

"L'Iran accueille positivement toute action qui va dans le sens de la paix et de la stabilité en Afghanistan", a déclaré M. Jaber Ansari, interrogé à propos de la mort du chef des Talibans.

Le président américain Barack Obama a confirmé lundi la mort du mollah Mansour dans une frappe américaine, dans un communiqué de la Maison Blanche publié pendant sa visite au Vietnam.

Des responsables pakistanais avaient affirmé dimanche que le chef des talibans voyageait sous une identité pakistanaise et arrivait d'Iran dans une voiture de location.

Il était en possession de papiers d'identité pakistanais au nom de Muhammad Wali, un résident du Baloutchistan, a indiqué une source de sécurité à l'AFP. Son passeport comportait un visa d'entrée en Iran datant du 28 mars 2016. "Il revenait d'Iran lorsqu'il a été attaqué par le drone près de la ville d'Ahmad Wal", avait précisé la source de sécurité.

L'Iran soutient le gouvernement afghan en lutte contre le Taliban. Le président Ashraf Ghani est d'ailleurs arrivé lundi à Téhéran pour la signature d'un accord tripartite entre l'Iran, l'Inde et l'Afghanistan, pour que le port iranien de Chabahar (sud-est) soit transformé en pôle de transit entre les trois pays contournant le Pakistan.

sgh/stb/jri