NOUVELLES
23/05/2016 10:17 EDT | Actualisé 24/05/2017 01:12 EDT

Si Toronto brigue l'Expo 2025, le fédéral réfléchira au rôle qu'il pourra jouer

TORONTO — Le premier ministre Justin Trudeau affirme que si le conseil municipal de Toronto décide d'aller de l'avant avec sa candidature pour l'Expo 2025, le gouvernement fédéral étudiera le rôle qu'il pourra jouer dans ce projet.

M. Trudeau a fait cette déclaration dans une réponse écrite au maire John Tory et aux autres signataires d'une lettre portant sur cette candidature.

Le comité exécutif de la Ville tiendra une réunion, mardi, pour discuter de la proposition.

Ceux en faveur du projet soutiennent qu'il permettrait de rehausser la réputation de Toronto sur la scène internationale. Ils croient aussi qu'il est plus logique sur le plan économique que la métropole canadienne soit la ville hôte de l'Expo 2025 plutôt que des Jeux Olympiques d'été 2024, que M. Tory a décidé de ne pas briguer.

Selon une missive envoyée au premier ministre par un groupe de leaders du secteur privé, les coûts liés aux pavillons seraient assumés en partie par les pays participants.

Si Toronto est choisie, elle deviendra seulement la deuxième ville canadienne à accueillir une exposition universelle officielle après Expo 67 à Montréal. Le comité de réglementation de l'événement estime en effet qu'Expo 86, qui s'est déroulée à Vancouver, était plutôt une «exposition spécialisée internationale».

D'après le comité, les expositions universelles, qui ont lieu tous les cinq ans, sont l'occasion de présenter des innovations.