NOUVELLES
23/05/2016 07:05 EDT | Actualisé 24/05/2017 01:12 EDT

Présidentielle en Autriche : un écologiste souffle la victoire à l'extrême droite

Après avoir flirté avec l'extrême droite, les Autrichiens ont finalement porté le candidat indépendant Alexander Van der Bellen à la présidence de leur pays à la suite du scrutin de dimanche.

Soutenu par les écologistes, Van der Bellen (50,3 %) a soufflé une courte victoire à l'extrême droite (49,7 %) - soit un écart de quelque 31 000 voix -, confirmée par le ministère de l'Intérieur autrichien.

Norbert Hofer a concédé la victoire à son adversaire sur sa page Facebook.

Légèrement en avance en fin de soirée dimanche, le candidat d'extrême droite a vu la présidence lui glisser entre les doigts, lundi. Avant le dépouillement des votes par correspondance du second tour, Hofer recueillait 51,9 % des voix, tandis que l'indépendant Van der Bellen récoltait 48,1 % des suffrages exprimés.

La popularité du vote par correspondance - plus de 10 % des électeurs se sont prévalus de ce droit - explique que les Autrichiens se soient réveillés sans connaître l'identité de leur nouveau président, lundi matin.

Candidat du Parti de la liberté (FPÖ), un parti islamophobe et eurosceptique, Hofer était largement en avance avec 35 % des suffrages lors du scrutin de premier tour tenu en avril dernier. Quant à Van der Bellen, il récoltait 21 % des suffrages pendant que les sociaux-démocrates et les conservateurs chrétiens étaient écartés du deuxième tour.