NOUVELLES
23/05/2016 18:17 EDT | Actualisé 24/05/2017 01:12 EDT

Philippines: Duterte prêt à enterrer Marcos en héros

Le défunt dictateur philippin Ferdinand Marcos pourra finalement être enterré en héros, ce qui représenterait une énorme victoire pour sa famille qui cherche à revenir au pouvoir, a annoncé Rodrigo Duterte, le président élu de l'archipel.

M. Duterte a également annoncé lundi soir qu'il gracierait l'ancienne présidente Gloria Arroyo, actuellement jugée pour corruption, fraude électorale, et détenue dans un hôpital militaire.

Les annonces de l'avocat controversé de 71 ans ne devraient pas manquer de susciter la réprobation de ceux qui ont prévenu avant sa victoire écrasante du 9 mai qu'il s'agissait d'un dictateur en puissance, sans aucun respect pour l'Etat de droit.

M. Duterte, qui s'exprimait dans sa ville de Davao, dans le sud des Philippines, a dit qu'il était prêt à faire face aux troubles que pourraient susciter ses décisions sur les figures les plus controversées de l'archipel.

Le souhait émis de longue date par la famille Marcos de voir son patriarche inhumé dans un cimetière de Manille aux côtés de certains des héros de guerre les plus révérés sera exaucé, a dit le président élu, qui prend ses fonctions le 30 juin.

"Je vais autoriser l'inhumation de Marcos au Cimetière des Héros pas parce que c'était un héros mais parce que c'était un soldat philippin", a-t-il dit à la presse.

Après la révolution de 1986 dite du "pouvoir du peuple", Marcos et sa famille avaient fui aux Etats-Unis. L'ancien dictateur, qui est accusé d'avoir orchestré des abus des droits de l'Homme à échelle massive et d'avoir détourné 10 milliards de dollars des caisses de l'Etat, est décédé trois ans plus tard à Hawaï.

Son corps embaumé est conservé dans une crypte au domicile familial dans le nord des Philippines.

Son fils, prénommé Ferdinand comme lui, a signé un remarquable comeback politique pour la famille. Sénateur depuis 2010, il s'est présenté à la vice-présidence aux dernières élections, qu'il devrait perdre de peu. Il vise à terme la présidence.

Le clan Marcos soutient que son patriarche est un héros de la Seconde guerre mondiale pour avoir résisté à l'occupation japonaise, ce que des historiens américains comme philippins ont mis en doute.

M. Duterte a également déclaré que Mme Arroyo, présidente entre 2001 et 2010 et détenue depuis 2011, devrait être libérée. "Je suis prêt à accorder une grâce à Arroyo. A mes yeux, elle devrait déjà être libre".

str-mm-kma/ev/we