NOUVELLES
23/05/2016 04:08 EDT | Actualisé 24/05/2017 01:12 EDT

La moitié des écoles de l'agence onusienne pour les Palestiniens touchées par les conflits

Près de la moitié des écoles gérées par l'agence des Nations unies pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) ont été touchées par les conflits, a indiqué lundi celle-ci en marge du premier Sommet humanitaire international à Istanbul.

Sur un total de 692 écoles de l'UNRWA en Syrie, au Liban, dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, 302 ont subi des dégâts à cause de conflits au cours des cinq dernières années, a souligné l'agence dans un rapport dévoilé pendant le sommet.

"Pratiquement la moitié des 692 écoles gérées dans la région ont été touchées, attaquées ou rendues inutilisables d'une autre façon par un conflit ou des actes violents au cours des cinq dernières années", indique le rapport.

C'est un chiffre "stupéfiant", a déclaré Pierre Kraehenbuhl, commissaire général de l'agence, exhortant les Etats à "ne pas commettre de telles attaques, respecter le caractère civil des installations de l'ONU et épargner la vie des enfants, des civils et des bénévoles".

La protection des écoles, a-t-il poursuivi, représente un "défi crucial" pour jauger la capacité de la communauté internationale à tenir ses engagements humanitaires.

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a appelé lundi au respect du droit international humanitaire, mis à mal par des attaques contre des hôpitaux et des écoles.

En Syrie, 70% des écoles de l'UNRWA ont été rendues inutilisables en raison des dégâts causés pendant le conflit qui y fait rage depuis mars 2011. Certaines écoles ont également été aménagées en abris.

Créé en 1949, l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient apporte une assistance à quelque 5 millions de Palestiniens enregistrés dans des camps.

sjw-gkg/rap