NOUVELLES
23/05/2016 10:58 EDT | Actualisé 24/05/2017 01:12 EDT

L'ONU inquiète pour la population civile de Fallouja (Irak)

L'ONU est "très inquiète" pour la population civile de la ville irakienne de Fallouja, que l'armée irakienne tente de reprendre au groupe jihadiste Etat islamique, a indiqué lundi son porte-parole Stéphane Dujarric.

L'ONU estime qu'il y a environ 50.000 personnes encore à Fallouja et qu'il est "important que les habitants puissent disposer de couloirs sûrs" pour fuir la ville, a-t-il souligné.

"Un des problèmes est que les civils sont en grave danger quand ils cherchent à fuir", a-t-il ajouté.

L'ONU travaille avec les organisations humanitaires locales pour évaluer les mouvements et les besoins de la population et apporter une aide d'urgence à ceux qui ont pu fuir, sous forme notamment d'abri et d'eau pour éviter la déshydratation.

"La situation est très fluctuante et à mesure que les combats continuent les civils courent de grands risques", a conclu M. Dujarric.

Les forces irakiennes ont lancé lundi une vaste offensive pour reprendre la ville de Fallouja au groupe Etat islamique (EI), une bataille qui s'annonce comme l'une des plus difficiles dans la guerre contre les jihadistes.

Dimanche, le Commandement irakien des opérations avait appelé les civils se trouvant toujours à Fallouja à quitter la ville.

Des responsables ont fait état ces dernières semaines du départ de dizaines de familles, mais l'EI a tenté d'empêcher les civils de quitter la ville, qui comptait auparavant environ 300.000 habitants.

Selon M. Dujarric, les autorités irakiennes dirigent femmes et enfants déplacés vers une localité située à 30 kilomètres au sud de Fallouja tandis que les hommes sont conduits vers le centre de la province d'Anbar "pour des contrôles de sécurité".

avz/elc