NOUVELLES
23/05/2016 00:53 EDT | Actualisé 23/05/2017 01:12 EDT

Japon: retraits frauduleux coordonnés auprès de 1.400 DAB, des millions d'euros subtilisés

Une vaste opération coordonnée de retraits frauduleux d'un montant équivalent à plus de 10 millions d'euros a visé il y a une semaine 1.400 distributeurs automatiques de billets (DAB) au Japon, ont rapporté lundi une banque sud-africaine victime de ce forfait et les médias locaux.

Ont été ciblés, à peu près au même moment et vraisemblablement par une centaine de personnes, des distributeurs installés dans les supérettes Seven Eleven, les seuls (avec ceux de la Poste japonaise) à accepter les cartes étrangères.

Le groupe bancaire sud-africain Standard Bank Group a expliqué dans un communiqué avoir été "victime d'une fraude sophistiquée et coordonnée", ajoutant avoir pris "des mesures rapides pour contenir le problème tout en ayant alerté les autorités japonaises".

Les malfrats ont utilisé de fausses cartes réalisées à partir de données bancaires ayant été subtilisées à cette banque, a détaillé la presse japonaise, citant des sources anonymes proches de l'enquête.

Contactée par l'AFP, la police n'a pas souhaité confirmer ces informations.

L'opération d'envergure a eu lieu le 15 mai et a touché en l'espace de deux heures et demi des DAB de 17 préfectures de l'archipel, avec 14.000 retraits impliquant 1.600 données de cartes contrefaites, explique le quotidien Yomiuri.

Six de ces cartes ont été confisquées par des automates qui les ont reconnues comme anormales quand leurs porteurs ont voulu les utiliser.

Les enquêteurs entendent exploiter ces éléments ainsi que les enregistrements des caméras de surveillance pour identifier rapidement les responsables.

Les autorités nippones, qui vont travailler sur ce dossier avec les Sud-Africains, soupçonnent "un gang international bien structuré" d'être à l'origine de cette opération, écrivent les journaux japonais.

kap/anb/ros