NOUVELLES
23/05/2016 08:17 EDT | Actualisé 23/05/2016 08:18 EDT

Fiat aurait également triché lors des tests antipollution

Courtoisie

Selon le journal allemand Bild am Sonntag, le constructeur italo-américain Fiat Chrysler aurait imité Volkswagen en trichant lors des tests antipollution.

Comme le constructeur allemand, Fiat Chrysler aurait installé un logiciel qui faussait les résultats des évaluations, montrant que les véhicules respectaient les normes antipollution alors que ce n’était pas le cas.

LIRE AUSSI

Volkswagen propose une solution au scandale du diesel

Lors de tests effectués par l’agence fédérale allemande de l’automobile (KBA), des véhicules Fiat à moteur diesel émettaient 10 fois plus d’oxyde d’azote que le niveau autorisé par les normes antipollution lorsque le système de filtration des polluants se désactivait.

Ce dernier était programmé pour cesser son fonctionnement après 22 minutes, soit quelques minutes après la durée d’un test d’émissions polluantes traditionnel.

L’Allemagne a évalué une panoplie de véhicules à moteur diesel suite au scandale Volkswagen. Les autorités ont découvert des anomalies dans certains modèles provenant de 16 marques, dont Fiat Chrysler. La marque devait s’expliquer cette semaine en Allemagne, mais le manufacturier a annulé à la dernière minute, affirmant que seul le gouvernement italien était en mesure d’évaluer correctement le niveau de pollution de ses voitures.

Pour le moment, ce sont certains moteurs diesel (qui ne sont pas offerts sur les modèles Fiat en Amérique du Nord) qui seraient fautifs selon les autorités allemandes. Il y a lieu cependant de se demander si, comme le scandale Volkswagen, d’autres moteurs, ceux-ci possiblement offerts sur notre marché, ne seront pas pris en défaut éventuellement.

Voir aussi

Galerie photo Fiat 124 2017 Voyez les images