NOUVELLES
23/05/2016 02:42 EDT | Actualisé 24/05/2017 01:12 EDT

Euro-2016 - L'Europe des 24

L'Euro se dispute pour la première fois à 24 équipes en 2016, offrant à l'Albanie ou l'Islande leur première participation à un grand tournoi et offrant à la Hongrie ou l'Irlande du Nord une nouvelle chance de participer aux agapes.

Les cadors sont tous là, de la France, pays organisateur, à l'Allemagne, championne du monde en titre et favorite, sans oublier l'Espagne, double tenante du titre, qui voudra effacer son élimination au premier tour au Brésil en 2014.

Malgré cette formule généreuse de qualifications, les Pays-Bas ont trouvé le moyen de manquer le rendez-vous, devancés par la République Tchèque, l'Islande et la Turquie.

L'élargissement du tournoi a aidé deux pays à découvrir une grande compétition. L'Albanie, qui progressait depuis quelques années, a devancé le Danemark en qualifications. Elle devrait bénéficier du soutien de la diaspora d'Europe de l'Est dans le groupe de la France, de la Roumanie et de la Suisse.

Si l'Albanie est un pays de football, l'Islande et ses quelque 320.000 habitants est plutôt habituée aux compétitions de handball, sport de salle, avec une médaille d'argent aux jeux Olympiques 2008 et troisième de l'Euro-2010. La génération Gylfi Sigurdsson est déjà entré dans l'histoire en arrivant en France.

L'Euro à 24 a aussi ramené parmi l'élite deux équipes de Royaume-uni.

- Bale mieux que Giggs -

On n'avait plus vu les Dragons du pays de Galles sur la scène internationale depuis la Coupe du monde 1958, où ils avaient perdu en quarts de finale contre la France. Ni Neville Southall, Ian Rush ni Ryan Giggs n'avait pas réussi la performance réalisée par l'équipe de Gareth Bale.

L'Irlande du Nord, elle, avait disparu depuis les Coupes du monde 1982 et 1986.

La Hongrie, qui faisait trembler la planète foot dans les années 1950, dispute enfin une grande compétition après 30 ans d'absence. Elle était restée sur un terrible souvenir du Mondial mexicain, avec deux fessées contre l'URSS (6-1) et la France (3-0). Pour cette Euro historique, elle croisera l'Autriche, avec qui elle forma jadis un empire.

Enfin la Slovaquie, qui renaît en 1993, participe à son premier Euro, mais elle a déjà disputé une Coupe du monde, en 2010, éliminant même le tenant du titre italien pour atteindre les 8e de finale.

Cette formule à 24 équipes laissera la place en 2020, pour les 60 ans de la compétition, à un tournoi Euro décentralisé, dans 13 villes hôtes, avec les demi-finales et la finale à Wembley à Londres, et les quarts à Munich, Bakou, Rome et Saint-Pétersbourg. Les huit autres villes sont Amsterdam, Dublin, Bilbao, Budapest, Bruxelles, Glasgow, Copenhague et Bucarest.

eba/cda/chc