NOUVELLES
18/05/2016 22:38 EDT | Actualisé 19/05/2017 01:12 EDT

Vol EgyptAir disparu: réunion de crise à Paris, qui n'écarte "aucune hypothèse"

Le président français François Hollande a convoqué jeudi matin une réunion de crise avec ses principaux ministres, après la disparition dans la nuit d'un avion d'Egyptair reliant Paris au Caire pour laquelle "aucune hypothèse" n'est écartée, selon les autorités.

Le chef de l'Etat s'est entretenu en début de matinée avec son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi et les deux dirigeants "sont convenus de coopérer étroitement pour établir le plus vite possible les circonstances de cette disparition", a indiqué l'Elysée.

"Aucune hypothèse ne peut être écartée sur les causes de cette disparition", a déclaré de son côté le Premier ministre Manuel Valls.

La réunion convoquée par François Hollande doit notamment rassembler Manuel Valls, les ministres de l'Intérieur et de la Défense, Bernard Cazeneuve et Jean-Yves Le Drian, et le chef de la diplomatie Jean-Marc Ayrault.

Des cellules de crise ont été mises en place au ministère français des Affaires étrangères et à l'aéroport parisien de Roissy-Charles de Gaulle, d'où avait décollé l'avion d'Egyptair, à bord duquel se trouvaient 56 passagers, sept membres d'équipage et trois officiers de sécurité).

Le ministère français des Affaires étrangères n'était pas en mesure de confirmer jeudi matin le nombre de 15 Français parmi les passagers, donné par la compagnie égyptienne.

EgyptAir a publié une liste des nationalités des 56 passagers: 30 Egyptiens, 15 Français, un Britannique, un Canadien, un Belge, un Portugais, un Algérien, un Soudanais, un Tchadien, deux Irakiens, un Saoudien et un Koweïtien.

frd/bpa/bpi/jh