NOUVELLES
19/05/2016 00:32 EDT | Actualisé 19/05/2017 01:12 EDT

Turquie: un hélicoptère militaire qui s'est écrasé vendredi peut-être abattu (armée)

Un hélicoptère de l'armée qui s'est écrasé lors d'une opération contre les rebelles kurdes dans le sud-est de la Turquie vendredi pourrait avoir été abattu, a annoncé jeudi l'état-major, qui avait d'abord évoqué une panne mécanique.

L'appareil "pourrait avoir été touché et abattu par une arme de défense antiaérienne de type indéterminé" qui pourrait être un "missile", a indiqué l'état-major dans un communiqué, soulignant que l'enquête continuait.

Les faits se sont produits dans la province de Hakkari, frontalière avec l'Irak et l'Iran, où six soldats avaient été tués pendant une opération contre le Parti des travailleurs du Kurdistan vendredi. Dépêché en renfort, l'hélicoptère militaire s'était écrasé, tuant ses deux pilotes.

L'agence de presse Firat, proche du PKK, a affirmé après l'incident que l'appareil avait été abattu par les rebelles kurdes. L'armée avait quant à elle expliqué le crash par une panne mécanique.

Le sud-est à majorité kurde de la Turquie vit au rythme des attentats et des combats quotidiens entre les forces de sécurité turques et le PKK depuis la reprise des hostilités l'été dernier qui a sonné le glas des pourparlers de paix pour mettre un terme à un conflit qui a fait 40.000 morts depuis 1984.

Les opérations lancées par l'armée pour neutraliser les militants du PKK, qui ont dressé des barricades dans plusieurs villes du sud-est et proclamé un "soulèvement urbain", ont tué des dizaines de civils et provoqué l'exode de dizaines de milliers d'autres.

gkg/