NOUVELLES
19/05/2016 02:36 EDT | Actualisé 20/05/2017 01:12 EDT

Rolls-Royce: une enquête pour corruption étendue au Nigeria (presse)

L'office britannique de lutte contre la délinquance financière a étendu au Nigeria son enquête sur des faits présumés de corruption chez Rolls-Royce à l'étranger, a rapporté jeudi le quotidien Financial Times.

Le Serious Fraud Office (SFO) recherche si des employés du groupe industriel britannique ont corrompu des représentants des pouvoirs publics nigérians jusqu'en 2013, lors d'appels d'offre lancés par le pays pour faire construire des infrastructures énergétiques.

L'enquête du SFO concernait jusque-là des faits de corruption présumés concernant Rolls-Royce en Chine et en Indonésie, à propos d'éventuelles activités répréhensibles dans la branche aéronautique du constructeur, ainsi qu'au Brésil, en lien avec le secteur de l'énergie comme au Nigeria.

"Nous ne pouvons confirmer ou infirmer" les informations publiées par le quotidien des milieux d'affaires, a expliqué un porte-parole du SFO dans un communiqué transmis à l'AFP. "Notre enquête continue", a-t-il simplement ajouté.

Le motoriste britannique a vendu l'essentiel de son activité énergie à l'allemand Siemens en 2014. Il construit des moteurs d'avion pour l'industrie aéronautique civile et militaire et dispose aussi d'une activité marine qui fournit des systèmes de motorisation pour les navires et pour l'industrie pétrolière en mer.

L'affaire de corruption autour de Rolls-Royce a éclaté fin 2012, lorsque le groupe a annoncé avoir dû transmettre des informations au SFO en raison de soupçons de corruption sur des marchés étrangers dont l'Indonésie et la Chine. Le SFO a depuis ouvert une enquête formelle tandis que le département de la Justice (DoJ) américain a mené aussi des investigations, sans annoncer l'ouverture d'une enquête formelle toutefois.

Un porte-parole de Rolls-Royce a expliqué pour sa part que le groupe "coopère avec les autorités". "Nous ne faisons pas de commentaires sur les enquêtes en cours ni sur les pays où ces enquêtes sont menées. Nous avons été clairs sur le fait que Rolls-Royce ne tolèrerait aucune mauvaise conduite d'aucune sorte dans ses affaires", a-t-il ajouté.

pn/jmi/jhd

ROLLS-ROYCE HOLDINGS

SIEMENS