NOUVELLES
19/05/2016 04:27 EDT | Actualisé 20/05/2017 01:12 EDT

Le parcours de Muirfield privé de British Open pour discrimination envers les femmes

Muirfield a été exclu jeudi de la liste des parcours de golf accueillant le prestigieux tournoi du British Open en représailles au nouveau refus du club écossais d'accepter des femmes comme membres.

Nécessitant une majorité des deux tiers, la proposition d'admettre des golfeuses au "Honourable Company of Edinburgh Golfers" de Muirfield a été rejetée de peu jeudi, puisque seulement 64% des membres se sont prononcés en sa faveur.

"C'est tout simplement indéfendable. Dans tous les secteurs, l'Ecosse a des femmes à la tête. On est en 2016", a réagi sur Twitter la Premier ministre d'Ecosse et leader du Parti national écossais (SNP), Nicola Sturgeon.

Prenant acte du vote, la R&A, l'instance organisatrice du British Open, a aussitôt décidé de rayer Muirfield de la liste des dix parcours sur lesquels se dispute le tournoi du Grand Chelem sur un principe de rotation.

"L'Open est l'un des plus grands événements sportifs au monde et ne va pas organiser le tournoi sur un parcours qui n'accepte pas les femmes comme membres", a souligné Martin Slummers, le président de la R&A, dans un communiqué.

La menace avait été clairement formulée en amont puisque la R&A avait sommé à plusieurs reprises le club de cesser toute discrimination envers les femmes.

En 2014, le Royal and Ancient Golf Club of St Andrews avait mis fin à cette pratique en offrant aux femmes un statut de membre à part entière qui leur avait été systématiquement refusé depuis 260 ans.

Mais la parité n'est pas encore totale sur les greens britanniques. Outre celui de Muirfuild, un autre club écossais, "le Royal Troon", qui organise le British Open cette année, n'accepte pas lui non plus les femmes comme membres.

Là-aussi un vote doit intervenir plus tard cette année, mais seulement après le tournoi, vieux de plus de 150 ans.

Muirfield a accueilli le tournoi à seize reprises, la dernière fois en 2013. Il devait de nouveau le faire en 2023, un horizon suffisamment lointain pour lui permettre de revoir sa politique.

"Si elle change, nous pourrions de nouveau prendre Muirfield en considération pour accueillir l'Open", ont dit les organisateurs.

str-thw-jk/mam