NOUVELLES
19/05/2016 06:52 EDT | Actualisé 20/05/2017 01:12 EDT

« Je m’attends à mieux de moi-même » - Justin Trudeau

Le premier ministre Justin Trudeau est revenu en chambre sur l'incident survenu mercredi, alors qu'il a involontairement heurté la députée néo-démocrate Ruth Ellen Brosseau.

« Je tiens à présenter des excuses à la députée de Berthier-Maskinongé. Dans mon empressement, je n'ai pas fait attention aux gens autour de moi et j'ai accidentellement bousculé la députée de Berthier-Maskinongé, et c'est quelque chose que je regrette profondément », a dit le premier ministre.

« Je m'excuse sincèrement pour les gestes que j'ai posés hier », a-t-il continué, avant d'ajouter qu'il se devait d'avoir, comme premier ministre, un comportement exemplaire.

« Je m'attends à mieux de moi-même », a-t-il conclu.

Les députés croisés plus tôt dans le foyer des Communes ont tous regretté l'événement peu glorieux qui s'est produit mercredi soir. Les travaux parlementaires ont tourné au vinaigre lorsque le premier ministre Trudeau a involontairement heurté la députée Ruth Ellen Brosseau dans sa tentative d'aller agripper le whip conservateur.

L'opposition, surtout néo-démocrate, a établi un lien entre la violence faite envers les femmes et l'incident au cours duquel Mme Brosseau a été bousculée.

Le premier ministre a présenté ses excuses à deux reprises après les faits, ce qui n'a pas satisfait les conservateurs et les bloquistes.

L'incident s'est produit dans un contexte très tendu, alors que les élus s'apprêtaient à voter sur une motion du gouvernement pour imposer une limite de temps sur le débat concernant le projet de loi sur l'aide médicale à mourir.

Il a provoqué la furie du chef néo-démocrate Thomas Mulcair, qui s'est retrouvé nez à nez avec M. Trudeau. Des députés se sont interposés entre les deux hommes, vraisemblablement pour éviter un affrontement physique.